Transversale Sciences/Environnement : Connaissez-vous la super-crevette qui fait des étincelles ? [VIDEO]

Transversale reçoit cette semaine Idriss Aberkane, professeur à l’école Centrale, chercheur affilié à Stanford (Californie) et à Polytechnique. Il est spécialiste de biomimétisme, ou comment s’inspirer de la nature pour en tirer des applications concrètes et inovantes.

Crevette mante religieuse © DR
© DR Crevette mante religieuse
  • Par Cécile Baquey
  • Publié le , mis à jour le
Idriss Aberkane a coutume de dire dans ses conférences que la nature est une grande bibliothèque et que l’homme est bien fou de ne pas la protéger avec plus de soin. En France, l’Outre-mer rassemble 80% de la biodiversité. Les exemples concrets d’espèces utiles à l’innovation ne manquent pas. A commencer par la fameuse super-crevette que l'on trouve au large de La Réunion.
 
Pour en savoir plus sur le biomimétisme, regardez Transversale Sciences-Environnement qui reçoit Idriss Aberkane :

La crevette-mante

Idriss Aberkane, chercheur à Polytechnique cite souvent l’exemple de cette crevette-mante qui, en donnant des coups de poings sous l’eau, fait des étincelles, tellement elle réagit vite à l’approche d’une proie qu’elle guette. Cette crevette "supersonique" que l’on trouve notamment à La Réunion est désormais étudiée par les chercheurs pour comprendre sa rapidité de réaction. Les applications sont nombreuses.

Par ailleurs, la crevette-mante voit bien mieux qu'un être humain. Si l'on se place à son niveau, l'homme serait un daltonien ! Les Américains ont étudié les capacités oculaires exceptionnelles de cette crevette pour concevoir une caméra détectant les cellules cancéreuses dans les biopsies.
 

Le cone du Pacifique

Le biomimétisme est désormais une discipline d’avenir. Au nord de Paris, à Senlis, le CEEBIOS, un pôle de recherche et de formation travaille sur ce sujet. Les Outre-mers qui abritent une biodiversité unique pourraient devenir ces laboratoires dont on parle depuis longtemps.

Les exemples sont nombreux : la peau des requins dont on n’a pas encore percé tous les mystères,  les diatomées, ces micro-algues aux composants révolutionnaires ou encore un coquillage, le cone du Pacifique qui possède un venin aux toxines absolument révolutionnaires (avec des applications en neurotechnologie et en neurosciences), sans oublier le byssus des moules (chères à Saint-Pierre et Miquelon), la meilleure colle au monde.

vos programmes tv