outre-mer
territoire

L'état de calamité agricole reconnu en Guadeloupe après le passage de la tempête Matthew

intempéries
ouragan matthew
Image satellite de l'ouragan Matthew. ©HO/NOAA /AFP
En septembre dernier, la tempête Matthew a ravagé la Caraïbe et notamment la Guadeloupe où de nombreuses cultures ont été détruites. Suite à l’avis du ministère des outre-mer, l'état de calamité agricole est reconnu en Guadeloupe.
Des plantations de bananes à terre, des terrains souillés, des cultures décimées. La tempête Matthew avait laissé de biens mauvais souvenirs dans la Carïbe en septembre dernier. En Guadeloupe, de sérieux dégâts avaient été provoqués dans les champs. 

Suite à l'avis du ministère des Outre-mer, le préfet de Guadeloupe a signé vendredi dernier l'arrêté préfectoral portant reconnaissance de l'état de calamité agricole, pour l'ensemble des communes de l'archipel.


Bananes, tomates, christophines

Ainsi les cultures de bananes, tomates, christophines, maraîchage sous abri et papayes sont reconnues sinistrées. Cet arrêté sera publié dans les prochains jours au recueil des actes administratifs de la préfecture.

Constitution des dossiers

Suite à cette publication, les modalités de constitution des dossiers de demandes d'indemnisation seront mises à disposition des agriculteurs sinistrés sur le site internet de la direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DAAF).
Publicité