[VIDEO] Le fabuleux règne de Vaimalama Chaves, Miss France 2019 en 5 épisodes

miss
Vaimalama Chaves
Vaimalama Chaves ©Romain Longieras / Hans Lucas
Après une année complètement folle, la polynésienne Vaimalama Chaves va devoir se séparer de sa couronne de Miss France le 14 décembre à Marseille. Cette miss aura marqué par son franc-parler, son accent qui fait rêver, ses mimiques et ses expressions. Retour sur un parcours plutôt réussi.

►Episode 1 : Sacre

"Bonsoir la France, bonsoir les chtis", clame Line Renaud au Zénith de Lille ce 15 décembre 2018. Cette année, le Jury est 100% féminin. Est-ce un signe ?
 
Vaimalama Chaves le jour de son sacre
Vaimalama Chaves le 14 décembre 2018 ©FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Quand elle succède à Maeva Coucke, Vaimalama Chaves parait très surprise même si elle était donnée largement favorite. Elle ne se laisse pas déborder par l’émotion et reste incroyablement digne. Parmi ses concurrentes, la sœur de Raphaël Varane, Annabelle Varane, une miss Nord Pas de Calais pourtant magnifique qui n’est pas parvenue à la faire trébucher.  

Ses parents et plus largement sa famille ont accompagné Vaimalama Chaves à Lille. Stressés et anxieux, ils espèrent la victoire sans trop y croire. En Polynésie et à Wallis et Futuna, des milliers de fans se rassemblent pour suivre la compétition et apporter leur soutien à leur miss. Les grands-parents maternels de Vaimalama Chaves sont originaires de Wallis et Futuna. Enfant, elle s'y est rendue à l'âge de 4 ans. 

Quand vient le moment du discours, la Polynésienne s’applique. Un peu scolaire, elle récite son discours, mais on sent qu’elle y croit.
 

A mon sens ce qu’il y a de plus important dans la vie c’est l’éducation, c’est un pilier dans la société. C’est ce qui permet de changer le monde. (Applaudissements)


Quand elle apprend la nouvelle de sa nomination, Vaimalama Chaves en robe longue noire et verte type "Scarlett O’Hara dans Autant en emporte le vent" pleure légèrement tout en gardant son naturel.

"Sapristi", c’est son premier mot puis elle ajoute "c’est incroyable". Ce "sapristi" tellement insolite restera dans l’histoire des miss France. On se dit qu’avec une telle réplique, cette miss ne sera pas comme les autres.
 

►Episode 2 : Retour au pays

Le 21 décembre 2018, l’avion de miss France 2019 se pose à l’aéroport de Faa’a. C’est la liesse. La miss est accueillie au pays comme une reine, les colliers de fleurs s’empilent autour de son cou. Le président de la Polynésie, Edouard Fritch est le premier à l’embrasser à sa sortie de l’avion suivi par le haut-commissaire René Bidal. 

Vaimalama Chaves savoure sa joie de revenir à Tahiti : "Cela faisait 20 ans qu’on l’attendait (NDLR la couronne de miss), je ne pensais pas que je la ramènerai. Merci à vous, vous êtes les meilleurs !".

Miss Tahiti et Miss France c’est une longue histoire. La Polynésie a donné cinq miss France. Mais cela faisait effectivement 20 ans, depuis le sacre de Mareva Galanter en 1999, que la couronne n’était pas revenue au Fenua.

A l’aéroport, la miss France est accueillie en musique. Son grand-père wallisien très ému vient l’accueillir : "je suis heureux de te revoir et je te félicite pour ta prestation". Puis la miss se met à danser montrant sa belle maîtrise du Ori Tahiti. La foule se met à crier son nom.
 
Vaimalama Chaves et son grand-père
Vaimalama Chaves et son grand-père ©Gregory BOISSY / AFP

Le lendemain, le gouvernement de la Polynésie avait prévu les choses en grand. Une parade est organisée dans les rues de Papeete. Vaimalama Chaves se rend ensuite à Faa’a, la commune d’Oscar Temaru qui est aussi la sienne.
 

►Episode 3 : Salon de l’agriculture

Les miss ont l’habitude de se rendre dans une multitude de salons ou de foires à travers l’Hexagone. Mais avec miss France 2019, la visite du salon de l’agriculture le 24 février 2019 prend une tournure plus amusante.
 
Vaimalama Chaves s’arrête longuement au stand de la Polynésie et elle prend son temps. Elle danse, fait des remarques gentilles sur tous les produits, goûte un peu à tout. On sent chez elle une légèreté et une décontraction bien typique de la Polynésie. Que ça fait du bien !
 

►Episode 4 : Parachute 

Miss France saute en parachute aux Sables d’Olonne. Le 30 mai 2019, l’organisation du Vendée va’a a choisi de faire appel à Vaimalama Chaves pour lancer la 10e édition de la célèbre course de pirogue tahitienne. Le député Moetai Brotherson a même filmé l’arrivée depuis les airs de le miss France 2019.
 
A son atterrissage, Vaimalama Chaves séduit encore une fois par son franc-parler Elle lance un "oh la vache" assez drôle. Puis elle donne le signal du départ des courses.
 

►Episode 5 : Miss à Tahiti

Le 18 novembre 2019, un avion rempli de miss atterrit à l’aéroport de Faa’a. Elles sont accueillies encore une fois dans la liesse. Les 30 miss, candidates au titre de miss France le 14 décembre 2019 à Marseille sont en voyage de préparation.
 
Pas mal comme destination ! Mais ici pas de repos. Elles vont devoir apprendre à se comporter comme des miss. Et ça n’a pas l’air si simple que ça. Entre les photos, les vidéos, le maintien à table, les discours, les tests de culture générale, tout ça sous l’œil vigilant de la présidente du comité miss France Sylvie Tellier, le séjour à Papeete et à Moorea ressemble à un parcours de la combattante.

Dans tout ce stress, Vaimalama Chaves garde la tête froide et essaie de rassurer au mieux toutes ces miss. En un an, elle semble avoir muri sans rien changer de son caractère.


►Epilogue :

Miss France 2019
Miss France 2019 ©©Gregory Boissy / AFP

Le 14 décembre 2019, Vaimalama Chaves remet sa couronne à la nouvelle miss France. Elle commence une belle carrière de chanteuse. Sa prestation au Téléthon a marqué les esprits. Elle rêve d’être utile pour la Polynésie et se prépare doucement mais sûrement à devenir présidente du Fenua.
 

Le règne de Vaimalama Chaves en vidéo

Les Outre-mer en continu
Accéder au live