Cuba : Fidel Castro est mort à l'âge de 90 ans

monde
L'ombre de Fidel Castro
©ADALBERTO ROQUE / AFP
Fidel Castro est mort vendredi soir à l'âge de 90 ans. C'est son frère Raul, qui lui a succédé à la tête du régime cubain, qui a annoncé le décès du "Lider Maximo".
Après cinq décennies d'un règne sans partage sur Cuba, Fidel Castro, 90 ans, est décédé vendredi soir à La Havane. C'est son frère Raul, qui lui a succédé en 2006 à la tête du régime, qui a annoncé le décès en ces termes à la télévision cubaine :

"Le commandant en chef de la Révolution cubaine est décédé à 22h29 ce soir" (05h29 heure de Paris samedi). L'organisation de l'hommage funèbre qui lui sera donné sera précisée" ultérieurement, a-t-il ajouté dans cette brève allocution conclue par un tonitruant: "Jusqu'à la victoire, toujours!" ("Hasta la victoria, siempre").
 














 


 

"Conformément à sa volonté exprimée", la dépouille de Fidel Castro "sera incinérée" ce samedi 26 novembre a également annoncé à la télévision Raul Castro, actuel président cubain.


En retrait

Le "Lider Maximo" avait cédé le pouvoir à son frère Raul à partir de 2006 après une hémorragie intestinale. Il avait abandonné en avril 2011 ses dernières responsabilités officielles, en cédant son poste de premier secrétaire du Parti communiste de Cuba (PCC) à Raul, numéro deux du parti depuis sa fondation en 1965. 

L'ex-président cubain avait totalement disparu des écrans cubains entre février 2014 et avril 2015, ce qui avait alimenté de nombreuses rumeurs sur son état de santé. Mais depuis un an et demi, même si ses déplacement restaient limités, il avait recommencé à publier des "réflexions" et s'était remis à recevoir chez lui personnalités et dignitaires étrangers.
 

Un page d’histoire

Fidel Castro avait surpris en ne recevant pas le Premier ministre Canadien Justin Trudeau, malgré la forte amitié qui liait l'ex-président cubain à son père Pierre-Elliott Trudeau. Pourtant, la veille, il s'était entretenu avec le président vietnamien Tran Dai Quang.
 
Son décès, qui survient à peine deux ans après l'annonce historique du rapprochement entre Cuba et les États-Unis, vient définitivement tourner la page de la guerre froide, qui a mené le monde au bord du conflit nucléaire lors de la crise des missiles d'octobre 1962.

Raul Castro seul aux commandes

Avec le décès de Fidel, Raul Castro se retrouve pour la première fois seul aux commandes, lui qui avait assuré au moment de sa nomination qu'il consulterait le "Commandant en chef" pour toutes les décisions importantes.
 
Raul, âgé de 85 ans depuis le 3 juin, a engagé depuis 10 ans un lent processus de "défidélisation" du régime, défini en avril 2011 par l'adoption lors d'un congrès historique du PCC d'un ensemble de mesures économiques destinées à sauver Cuba de la faillite. Il a également orchestré dans l'ombre un rapprochement historique annoncé mi-décembre avec les États-Unis, révélant un pragmatisme qui tranche avec l'anti-américanisme viscéral de son aîné.