Guadeloupe: plan Orsan déclenché face à l'afflux de patients Covid-19

santé
Guadeloupe: plan Orsan déclenché face à l'afflux de patients Covid-19
©E. Stimpfling
L'Agence régionale de santé de Guadeloupe a indiqué mardi qu'elle avait déclenché depuis samedi le plan Orsan, face à l'afflux de patients lié au coronavirus, critiquant un mouvement de grève dans une clinique "indispensable" à la gestion de la crise.
L'Agence régionale de santé de Guadeloupe a indiqué mardi qu'elle avait déclenché depuis samedi le plan Orsan, face à l'afflux de patients lié au coronavirus, critiquant un mouvement de grève dans une clinique "indispensable" à la gestion de la crise.

Le plan "Orsan afflux de patients COVID-19" vise à "réguler les flux de patients sur notre territoire, Covid mais aussi non Covid", a expliqué l'ARS dans un communiqué.
 

Mouvement social

La Guadeloupe, classée en rouge, a comptabilisé la semaine dernière plus de 800 cas positifs (pour 3.080 cas cumulés depuis le début de la pandémie). Vingt personnes se trouvaient samedi en service de réanimation à l'hôpital. Et 24 personnes sont décédées du Covid-19 depuis le début de la pandémie.

"Dans ce contexte exceptionnel", l'ARS critique "le mouvement social déclenché à la Clinique des Eaux Claires", à Baie-Mahault, qui met en danger l'organisation des soins retenus". Le personnel de la clinique a lancé un mouvement de grève pour dénoncer le manque de dialogue social dans l'établissement.
 

Appel à la responsabilité

Pour l'ARS, "cet établissement est un élément indispensable de soutien au CHU et à l'ensemble du territoire pour la gestion de cette épidémie". Elle "appelle à la responsabilité des acteurs pour que ce conflit soit suspendu pendant la période difficile que nous vivons".

L'agence régionale de santé rappelle que "le plan de montée en puissance de notre système de santé, notamment par la mise en place des plans blancs pour les établissements de première ligne", avait dû être réactivé ces dernières semaines, "face à la seconde vague déclenchée suite à l'apparition de clusters issus de manifestations festives".

Mais "malgré toutes les mesures prises et une petite décélération sur notre territoire, le nombre de nouveaux cas reste élevé et l'apparition en décalé des cas graves issus des chaînes de contamination qui se sont constituées ont fait atteindre le niveau 5 du plan sur une échelle de 6", écrit-elle.

Le préfet a annoncé samedi plusieurs mesures de restrictions, comme la fermeture, "à compter de 22H00 en semaine (du dimanche soir au mercredi soir) et à compter de minuit du jeudi soir au samedi soir inclus" des établissements recevant du public, comme les bars et les restaurants, ainsi que la fermeture des gymnases, piscines, palais des sports, hippodromes, et des salles d'expositions permanentes, de foires, polyvalentes ou des fêtes.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live