100 000 touristes de plus qu’en 2011 : La Guadeloupe est de plus en plus attractive

tourisme
Plage de Malendure
©Guide
Notre département a accueillie l’an dernier 512 000 touristes. C’est ce que révèle une étude de Qualistat sur la fréquentation de notre île menée à l'aéroport Pôle Caraïbes et au Grand Port maritime. Le contexte international et la tension ailleurs dans le monde y sont pour quelque chose
c’est aussi le résultat d’un accueil de plus en plus satisfaisant, de la diversité qu’offre nos îles, des investissements réalisé dans l’hôtellerie (rénovation, modernisation) et des manifestations d’envergures (route du rhum, karujet, Terre de blues) qui assurent notre promotion. 
20% de plus en 5 ans. Entre 2011 et 2015, la Guadeloupe est passée d’un peu plus de 400 000 à un peu plus de 500 000 touristes. Les 2 tiers, viennent en villégiature pour 2 semaines. Suivent ceux qui  rendent visite à leur familles pour 3 semaines (un peu moins du quart) enfin une petite proportion se rend chez nous pour affaire et là reste à peine une semaine.

La majorité d’entre eux se concentre sur les trois communes de Gosier, Sainte-Anne et Saint-François, mais le Nord Grande Terre en accueille également quelques uns tout comme la côté sous le vent (environ 15%), puis très loin derrière Marie Galante. Ils sont très souvent logés chez des amis ou de la famille, ils choisissent ensuite les gites et enfin les hôtels et club de vacances pour le quart d’entre eux. L’essentiel de ces touristes vient de l’Hexagone. Mais depuis 2014, ceux en provenance des Etats Unis, du Canada et d’Europe sont de plus en plus nombreux même s’ils ne représentent que 7% des voyageurs. Au total l’an dernier chez nous, ils ont dépensé 608 000 millions d’euros soit en moyenne près de 1200 euros par visiteurs. Une embellie qui devrait durer : la Guadeloupe figure en effet dans le top 20 des destinations vantées par les tours opérateurs.

VOIR :
©guadeloupe
©guadeloupe

VOIR AUSSI : https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/tourisme-plus-de-80-des-touristes-en-guadeloupe-sont-de-l-hexagone-344589.html