publicité

Alerte à la dengue à Saint-Martin

La collectivité de Saint-Martin est en alerte épidémique. 27 cas de dengue de sérotype 4 ont été identifiés en 48 heures.

© cc-by bujan
© cc-by bujan
  • Par Catherine Le Pelletier
  • Publié le , mis à jour le
Le comité de gestion de lutte contre la dengue a placé son niveau d’alerte au seuil épidémique à Saint-Martin, après que 27 cas aient été identifiés en 48 heures sur l’île. C’est une hausse très importante du nombre de malades, touchés par une forme de virus qui n’avait pas été identifiée depuis 8 ans à Saint-Martin, le sérotype 4. Une pré-alerte était déjà en cours, depuis le 18 décembre dernier. Depuis cette date, on dénombre 58 cas évocateurs du virus.


Le virus facilement transmissible

C’est l’aedes aegypti, qui transmet le virus de la dengue, un moustique qui prolifère dans les eaux stagnantes et en saison des pluies. La vigilance doit être de mise dans tous les milieux, au bureau, chez soi, pour ne pas laisser de l’eau dans les pots à fleur, dans des réservoirs ouverts ou dans des contenants où les moustiques se reproduisent aisément.


4 familles de dengue différentes

Aux Antilles, quatre formes de dengue différentes ont été identifiées, elles se traduisent toutes par des maux de têtes, des nausées, de la fièvre, une énorme fatigue. Consultez votre médecin sans attendre si vous souffrez de ces symptômes.


Saint-Barth et la Guadeloupe : vigilance

Si pour le moment, l’épidémie ne semble pas atteindre Saint-Barthélémy, la vigilance est tout de même de mise, dans l’île, où l’on dénombre tout de même quelques cas. Idem en Guadeloupe où les particuliers, comme les entreprises, doivent se montrer tout aussi vigilants ; 

Sur le même thème

  • santé

    CHU Guadeloupe : Une nouvelle maternité pour 2020

    Après l’incendie du CHU en Novembre 2017, la nouvelle avait déjà été annoncée dans la réorganisation des soins. Un pôle parent-Enfant devait être créé à Palais royal/ l’information vient d’être confirmée par l’Agence Régionale de Santé.
     

  • santé

    CHU de Pointe-à-Pitre : urgences en souffrance

    A l’instar du service parents-enfants du CHU de Pointe-à-Pitre, c’est l’ensemble du service des urgences qui était en grève ce mercredi matin. Dépassés par leurs conditions de travail, les salariés réclament du changement impérativement.

  • santé

    Le pôle "Parents-enfants" du CHU en grève

    Les agents du « pôle parents-enfants » du CHU, autrement dit les services de maternité et pédiatrie, localisés à la Polyclinique des Abymes), sont en grève à compter de ce mardi, à l’appel de l’UTS-UGTG. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play