publicité

Le SMS de la peur

Une marche commémorative de l’Abolition de l’esclavage a été annulée aux Abymes. Le député-maire Eric Jalton a décidé de ne pas organiser la manifestation à cause d’un SMS de menaces en circulation.

la fresque de Baimbridge, aux Abymes © cc-by soraya
© cc-by soraya la fresque de Baimbridge, aux Abymes
  • Par Catherine Le Pelletier
  • Publié le , mis à jour le

Marche de la mémoire

Le moi de mai en Guadeloupe, est le « mois de la mémoire ». Celui où toutes les manifestations commémoratives de l’Abolition de l’esclavage sont organisées, celui où la conscience Guadeloupéenne se retrouve pour se recueillir. C’est en ce sens qu’une marche commémorative était organisée sur le boulevard des Héros, aux Abymes, avec les enfants de 2 écoles abymiennes.


Marche annulée

Par principe de précaution, Eric Jalton, Député-Maire des Abymes, a décidé d’annuler la manifestation. Depuis hier matin en effet, un SMS circule sur les mobiles en Guadeloupe. Menaçant, il déconseille de se trouver du côté de Lacroix.


La violence toujours présente

La Guadeloupe connaît malheureusement depuis quelques semaines une poussée de violence qui met à mal le stéréotype classique de « l’île aux belles eaux ». De nombreux faits divers annoncent la mort de tel ou tel, relatent une fusillade ou autre meurtre par arme à feu. C’est bien le problème des armes en circulation qui est pointé.


Plus de tabou

Le point symbolique majeur de cette poussée de violence, semble être la fusillade de la semaine dernière dans une veillée funèbre, du jeune Wendy Miath, 23 ans,à Baie-Mahault. Une fusillade qui est peut-être un règlement de comptes. D’autant que la semaine d’avant, un homme a été tué à Lacroix/ Abymes, par fusillade, toujours.

LE SMS : 
Evitez de rouler du côté de Lacroix/Abymes ces jours-ci.
Des règlements de comptes armés se préparent.
Faites passer

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play