Rôdeur des écoles : liberté sous surveillance

sécurité
tableau noir.jpeg
©cc-by mr antihéros
Au bout de la garde à vue, toutes les questions n’ont pas trouvé réponse. L’homme arrêté dans le cadre de l’enquête sur les tentatives d’’enlèvement d’enfants reste libre, mais sou contrôle judiciaire.

Éléments d'enquête

La garde à vue a duré le temps légal. Mais au bout du compte, toutes les réponses n’ont pas été apportées aux questions soulevées. L’enquête sur les tentatives d’enlèvements d’enfants continue. D’autres éléments doivent être apportés à l’enquête. Le premier, est corroboré par les témoignages qui convergent vers le jeune homme retenu pendant les 48h de garde à vue. Son signalement correspond. Mais les enquêteurs précisent qu’il manque d’autres éléments.


Malade et inconnu

L’homme arrêté souffre de troubles moteurs, c’est ce qui a provoqué l’arrêt, à plusieurs reprises, de la garde à vue. C’est probablement l’un des éléments qui aurait déterminé sa mise en liberté sous contrôle judiciaire. Cet homme doit se présenter régulièrement à la gendarmerie de Petit-Bourg. Evidemment, il a interdiction de s'approcher des écoles. Est-il coupable ou innocent ? Seule la poursuite de l’enquête pourra le dire.  
Ecoutez Franck Aristide :