publicité

Jean-Marc Ayrault en Guadeloupe : crispations et tensions

La visite de Jean-Marc Ayrault en Guadeloupe était attendue, son intervention sur l’insécurité aussi. Manifestement, les mesures annoncées sont insatisfaisantes pour les syndicats des forces de l’ordre. Certains parlent même d’"insulte".

Jean-Marc Ayrault au commissariat des Abymes © olivier lancien
© olivier lancien Jean-Marc Ayrault au commissariat des Abymes
  • Par Catherine Le Pelletier
  • Publié le , mis à jour le

Les mesures annoncées

Lors de son discours au commissariat de Pointe-à-Pitre, Jean-Marc Ayrault a annoncé plusieurs dispositifs pour lutter contre la délinquance, la violence et le climat d’insécurité général qui règne en Guadeloupe.  Ce dispositif prévoie la venue en Guadeloupe de 27 policiers (à partir de janvier 2014), d’un nouvel escadron de gendarmerie de 75 hommes avec la mise en place de nouvelles méthodes.


Inacceptable, pour les policiers

Christian Vainqueur, le secrétaire général du syndicat Unité SGP-Force Ouvrière s'insurge contre ces mesures qu'il trouve inacceptables. Le syndicaliste précise qu'à aucun moment 25 policiers ne suffiront à endiguer le phénomène de violence que connaît la Guadeloupe qui caracole en tête de tous les départements de France, avec le plus fort taux d'agressions. Pour Christian vainqueur, il y a deux poids/deux mesures : lorsqu'à Marseille, il y a eu des agressions, on a aussitôt dépêché des forces de l'ordre en grand nombre. En Guadeloupe, ce n'est pas la cas. Le syndicaliste précise aussi que si par malheur, "il arrivait quelque chose à l'un des nôtres, alors, nous porterons plainte contre ce gouvernement". 
Ecoutez-le, il est interrogé par Olivier Lancien : 

Christian Vainqueur sur les mesures d'Ayrault interrogé par Olivier Lancien.mp3

Christian Vainqueur sur les mesures d'Ayrault interrogé par Olivier Lancien

gouvernement D'autre part, Eddy Pierre-Joseph, secrétaire départemental d'Alliance Police Nationale, juge également ces mesures insuffisantes. Il explique pourquoi. 
Ecoutez-le, au micro d’Olivier LANCIEN :

Eddy Pierre-Joseph sur les mesures d'Ayrault, interrogé par Olivier Lancien .mp3

Eddy Pierre-Joseph sur les mesures d'Ayrault, interrogé par Olivier Lancien

 

Sur le même thème

  • politique

    Pointe-à-Pitre : démission de Jacques Bangou de ses fonctions de maire

    Jacques Bangou a adressé ce samedi sa lettre de démission de maire au préfet de Guadeloupe, Philippe Gustin. Cela fait suite au déclenchement d'une procédure imminente de révocation à son encontre par l'Etat. Dans un communiqué, il dénonce "une volonté, établie, de l'écarter à des fins politiques". 

  • politique

    Révocation de Jacques Bangou : la relance du Préfet

    Dans un courrier adressé aux ministres de l'interieur et des outre-mer, Philippe Gustin, le préfet de Guadeloupe, les presse d'acter la révocation de Jacques Bangou, le maire de Pointe-à-Pitre. De fait le conseil des ministres aurait déjà du statuer mais ce dossier a été reporté à deux reprises. 

  • politique

    Ce qu'ils attendent du Congrès

    Depuis le 17 juin et jusqu'à hier soir, Guadeloupe la 1ère a choisi d'interroger les responsables des principales formations politiques de la Guadeloupe, mais aussi des citoyens, afin de leur permettre d'exprimer leurs attentes par rapport au Congrès des élus qui commence ce mercredi. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play