publicité

10 suicides pour 100 000 habitants chaque année en Guadeloupe

La Guadeloupe compte moins de cas de suicides qu’ailleurs en France, avec 10 cas pour 100 000 habitants chaque année. Mais c’est encore beaucoup trop. 

© cc-by thibosco17
© cc-by thibosco17
  • Par Catherine Le Pelletier
  • Publié le

Une journée mondiale

C’est la 11ème journée de prévention contre le suicide. Organisée à l’initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Association Mondiale pour la prévention contre le suicide (IASP), un mal qui ne connaît pas les frontières. En Guadeloupe, on dénombre 10 cas de suicides pour 100 000 habitants. Un nombre beaucoup trop important. 


L’observatoire, le nouvel outil

Un observatoire national du suicide, réclamé dans le rapport  « Suicide, plaidoyer pour une prévention active », est inauguré aujourd’hui en France. Il s’intéressera à la prévention dans toutes les régions, y compris la Guadeloupe. Il aura pour rôle de comprendre les mécanismes qui amènent les personnes au suicide et il devra présenter des mesures concrètes qui visent à empêcher le passage à l’acte. Cette nouvelle structure sera rattachée au Ministère de la Santé.


L’importance de l’écoute

Difficile de comprendre encore les motivations qui conduisent les personnes qui se suicident. Difficile aussi de faire la part des choses entre l’appel au secours, qui peut se traduire par une tentative de suicide et l’acte de désespoir de celui qui ne se rate pas. Les cellules d’écoute peuvent, dans certains cas, intervenir de façon positive.
Voici une étude dans laquelle le suicide est analysé pour la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Cette étude qui date de 2011, émane de l'Observatoire régional de la Santé : 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play