Deux nouveaux décès des suites de la dengue en Guadeloupe

santé
Aedes aegyptis / dengue
Le moustique Aedes aegypti, vecteur du virus de la dengue ©PHIL-CDC-GATHANY
Deux personnes sont mortes de la maladie ces dernières semaines. C'est ce qu'indique le dernier point de la cellule interrégionale épidémiologique Antilles Guyane (CIRE). L'épidémie sévit toujours chez nous. La vigilance est donc de mise. 
L'archipel est encore touché par la dengue. Deux nouveaux décès des suites de formes sévères de la maladie ont été enregistrés ces dernières semaines par la CIRE ce qui porte à 6 le nombre de morts depuis le début de l'épidémie en Guadeloupe et à 8 avec les îles du nord. L'institut de veille sanitaire (InVS) vient de publier un bulletin épidémiologique. Il appelle toujours à la prévention et à la vigilance.

10 000 cas depuis le mois de mai

L'épidémie a démarré en Mai dernier et en 6 mois, plus de 10 000 personnes ont été contaminées par le moustique aedes aegypti. C'est le phénotype DENV-4 qui nous touche essentiellement. Depuis 2005, c'est la première fois qu'il provoque une épidémie en Guadeloupe. Le nombre de cas est toujours supérieur aux valeurs attendues pour la saison et ceci dans la quasi totalité des communes de Guadeloupe. L'épidémie baisse légèrement depuis quelques jours mais rien n'indique pour le moment une recrudescence forte de la contamination. 

Prudence et vigilance

Il convient donc de faire très attention en cette période à risques.
Détruisez les gîtes larvaires qui pourraient se trouver à vos domiciles, jetez les vieux récipients, pneus ou contenants qui peuvent se remplir d'eau, couvrez vos citernes et réserves et traitez au maximum vos maisons et extérieurs. Protégez vous également contre les moustiques. 
Si vous ressentez une forte fièvre, des courbatures, des frissons et si vous êtes pris de vomissements et de diarrhées, consultez votre médecin traitant.