Les programmes de Guadeloupe Première et de France Télévisions vont être perturbés demain

social
france télévisions
©FRANCE TV
Une intersyndicale a lancé un appel à la grève sur toutes les chaînes du groupe pour s'opposer au plan social programmé au sein de France Télévisions. Ce mouvement pourrait être suivi chez nous.
France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô et tout le réseau des 1è télévision et radio pourraient être concernés par ce mouvement demain. L'intersyndicale veut protester contre le plan social engagé à France Télévisions. A Paris une manifestation est prévue devant le ministère de la culture à partir de 14h (9h heure locale).

Dénonciation du plan social 

Les syndicats mobilisés, à savoir la Cfdt, la CGT, FO et la SNJ, protestent contre ce plan lancé par la direction.
Ils s'opposent aux plus de 600 suppressions d'emplois programmées selon eux au sein du groupe. Les dirigeants de France Télévisions n'ont annoncé "que" 361 postes menacés mais l'intersyndicale affirme que cela ne prend pas en compte les disparitions de CDD programmées. Les syndicats dénoncent aussi la casse de certains métiers et leur remplacement par des outils automatisés ou par des employés présentant des compétences multiples. Ils craignent que cela n'entraîne une régression en terme de qualité. Ils dénoncent aussi la destruction de certains services et programmes jugés non rentable par la direction et l'externalisation de certaines tâches comme le gardiennage, l'accueil ou le standard. 
L'intersyndicale se dit persuadée qu'un autre projet est possible et demande à ce que des négociations soient engagées afin de réfléchir à une solution alternative. Elle propose notamment la recherche de nouvelles ressources commerciales. Les syndicats accusent l'Etat d'être responsable de ce plan social par la suppression de la pub sur les antennes du groupe sur certaines plages horaires.
Écoutez Marc Chauvelot, secrétaire général SNRT-CGT France Télévision et membre de l'intersyndicale :


9 postes menacés en Guadeloupe

Guadeloupe Première est la station locale outremer la plus touchée par ce plan social. 1 poste de cadre dirigeant et 8 postes techniques, administratifs ou de journaliste y sont menacés. Le mouvement de demain devrait donc être suivi chez nous. Il se peut que les programmes en radio et télé soient perturbés. 


Les Outre-mer en continu
Accéder au live