Chiffres de pôle emploi : ça monte aussi en Guadeloupe

emploi
Emploi pôle emploi
17 300 offres d'emploi ont été collectées en Martinique en 2016. ©domtomnews.com
Le nombre de demandeurs d'emploi est en hausse en France en général (+0,5%) mais il l'est aussi chez nous (+0,3%). Une tendance qui renforce l'augmentation annuelle de 2% en Guadeloupe.
Pas d'embellie sous le soleil! Comme dans l'hexagone, les chiffres de pôle emploi qui ont été publiés aujourd'hui ne sont pas rassurants en Guadeloupe et îles du nord. Le nombre de demandeurs d'emplois est en hausse au mois de novembre en Guadeloupe (+0,3%) et en France (+0,5%). Le gouvernement s'était pourtant engagé à inverser la courbe du chômage avant la fin de cette année.

Près de 61 000 demandeurs d'emploi

Il y avait 60 870 personnes inscrites à pôle emploi en Guadeloupe en novembre soit 210 de plus qu'au mois d'Octobre. Depuis la fin octobre 2012, l'organisme d'Etat enregistre environ 1200 chômeurs de plus dans ses fichiers chez nous. Ceci représente une hausse de 2% sur l'ensemble de l'année. Au niveau national, l'augmentation mensuelle enregistrée est de 0,5% et l'augmentation annuelle de 5,5%.

Plus d'hommes et moins de jeunes

Les hommes sont les plus touchés par cette hausse. Avec 0,7% d'augmentation en novembre et 4,5% sur l'année ce sont eux qui composent majoritairement le solde de nouveaux inscrits. En effet, le nombre de femmes ayant recours aux services de pôle emploi est en baisse de 0,1% ce mois-ci. Même tendance pour les jeunes, les moins de 25 ans sont de moins en moins nombreux à entrer dans les registres de l'organisme d'Etat. Sur l'année la diminution est même de 0,2%. En revanche, le nombre de plus de 50 ans s'accroît de près d'1% le mois dernier et de plus de 13% depuis fin octobre 2012.

Beaucoup de défauts d'actualisation

C'est l'un des chiffres à prendre en compte dans ce bilan de pôle emploi. 62,9% des sorties enregistrées le sont à la suite de défauts d'actualisation dans l'organisme et seulement 11,8% à la suite de reprise d'activité. Cela signifie que plus de 3000 personnes ne figurent plus dans les registres parce qu'elles ont oublié de remplir leur fiche de renseignements mensuelle. Ce nombre de 210 nouveaux inscrits en plus est donc probablement sous-estimé.