Saint-Martin n'a plus de sénateur

politique
sénat - palais Luxembourg
©ERIC FEFERBERG / AFP
Comme il l'avait annoncé la semaine dernière, Louis-Constant Fleming a démissionné de son poste au sénat pour raisons personnelles. La collectivité n'y sera donc plus représentée jusqu'en septembre prochain.
La démission de Louis-Constant Fleming a pris effet le 31 décembre 2013 et aucun remplacement n'est prévu au sein du sénat. Saint-Martin restera donc sans représentant à la haute assemblée jusqu'au mois de septembre prochain. 

Raisons personnelle et de santé

Le sénateur et ancien conseiller général et régional avait annoncé la semaine dernière qu'il démissionnait de son poste de sénateur qu'il occupait depuis le 1er Octobre 2008. A 67 ans, Louis-Constant Fleming souffre d'arthrose et préfère se soigner chez lui à Saint-Martin. Il a aussi décidé de se retirer de la vie politique par déception des résultats de la réforme statutaire de la collectivité. 

Pas de remplacement

La règle en la matière est claire. Il n'y a changement automatique d'un sénateur par élection partielle que si la démission a lieu plus d'un an avant le scrutin sénatorial suivant. A moins d'un an de la prochaine élection, comme c'est le cas actuellement, la succession ne peut être opérée qu'en cas de décès dé l'élu ou de nomination à certaines autres fonctions politiques. Ainsi seuls les élus nommés au gouvernement, au conseil constitutionnel ou au poste de défenseur des droits peuvent être remplacés.

Poste vacant jusqu'en septembre

La prochaine élection sénatoriale aura lieu en septembre prochain. Louis-Constant Fleming ne sera donc remplacé qu'à ce moment là. D'ici là le poste de représentant de Saint-Martin au palais du Luxembourg va rester vacant. Pour rappel, le choix d'un sénateur se fait au suffrage indirect, seuls les grands électeurs de la collectivité pourront choisir le nom du nouvel élu dans 9 mois.