guadeloupe
info locale

Le bilan de l’action des maires, quatrième point du Sondage Qualistat/Guadeloupe 1ère.

politique
golf logo 300
Découvrez  le nouveau thème abordé par l’enquête d’opinion politique inédite portant sur l'image des maires en Guadeloupe.
Du 31 janvier au 7 février dernier une enquête d’opinion a été réalisée par téléphone sur un échantillon représentatif de la population majeure guadeloupéenne. Un panel réparti en quatre catégories : les moins de 29 ans, les individus de 30 à 39 ans,  ceux de 40 à 59 ans, et enfin ceux de 60 ans et plus.


Le Bilan

Les critères d’évaluation des actions des maires sont simples, « bonne » ou « mauvaise ». Onze actions étaient soumises à l’appréciation des sondés :
  • L’action sociale en faveur des personnes défavorisées
  • La création d’emplois et le développement économique
  • La gestion financière
  • L’action en faveur des jeunes
  • Les transports publics
  • La politique en faveur de la petite enfance
  • La sécurité des habitants
  • L’action en faveur des personnes âgées
  • L’animation de la ville et la vie culturelle
  • L’environnement et les espaces verts
  • La propreté et l’entretien de la commune


Les mauvais points

Deux des actions énumérées sont jugées négativement par les sujets :
  • 44% estiment que le bilan de l’action sociale en faveur des personnes défavorisées est négatif contre 37%.
  • 46% en jugent de même pour la création d’emplois et le développement économique, contre 39%.
 
Plus que le pourcentage ce qui importe c’est l’écart entre les réponses « bonne » et « mauvaise » pour une même action. Dans les deux cas jugés « mauvais » cet écart est de seulement sept points. Par ailleurs le pourcentage de sondés qui estiment les bilans de ces deux actions « mauvais », ne dépasse pas les 50%.
Autrement dit, le bilan est négatif, mais la réponse des sondés reste toutefois relative.
 
A titre de comparatif, « la propreté et l’entretien de la commune » est l’action dont le bilan est le meilleur selon les sondés. Avec 63% qui l’estiment « bonne » contre seulement 29%,. L’écart est de 34 points.
Le bilan de toutes les autres actions proposées est lui aussi positif. Malgré tout il est possible d’établir un classement des « bons » et des « mauvais » bilans, selon les réponses du panel interrogé.

Les actions au bilan positif

  • La propreté et l’entretien de la commune avec 63% favorables contre 29%
  • L’environnement et les espaces verts avec 59% contre 32% d’insatisfaits
  • L’Action en faveur des personnes âgées avec 50% contre 30%


Les actions dont le bilan est jugé mauvais

  • L’action sociale en faveur des personnes défavorisées
  • La création d’emplois et le développement économique


Des bilans positifs mais…

Notez que si le bilan est positif pour plusieurs actions, ils y a quand même un nombre parfois important de personnes insatisfaites.
Par exemple, « les transports publics ». 40% des personnes interrogées les ont jugés « mauvais » (contre 49% d’avis positifs).
Autres cas, l’action en faveur des jeunes, la sécurité des habitants ou l’animation de la ville et la vie culturelle, elles aussi des actions pour lesquelles plus du tiers des sondés jugent par la négative, même si leur bilan global est positif.
 
En définitive les personnes interrogées estiment que le bilan est « bon », pour la plupart des actions des maires. Elles sont cependant critiques sur les questions sensibles, au cœur du bon fonctionnement de la commune et de la société en général, du registre socio-économiques ou liées à la sécurité et l’emploi.