Report de l’audience de « Gambi G » et de son frère à la semaine prochaine

trafic de drogue
Jimmy Laurent, alias "Gambi G". Membre du groupe de rap baie-mahaultien "Chien Lari".
©Profil facebook
Le tribunal de Basse-Terre a décidé de reporter l’audience de « Gambi G » et de son frère, Pascal Laurent à la semaine prochaine, pour des questions de procédure.
Jimmy Laurent, alias « Gambi G » du groupe Chien Lari et son frère Pascal Laurent, devaient comparaître ce matin devant la cour d’assises de Basse-Terre. Mais l’affaire a finalement été reportée d’une semaine, pour des « questions de procédure ». Le procès des deux accusés aura donc lieu à compter du 5 mai, il durera 3 jours.


Sado maso sur une mineure de 14 ans

Les 2  frères sont accusés de viols et d’agressions sexuelles, notamment. Ils avaient ouvert un salon de « massages » à Jarry, au sein duquel ils obligeaient leurs employées à satisfaire leurs besoins pervers. Leurs manies sado-maso ont été appliquées, disent-ils pour leur défense, sur des femmes consentantes. Malheureusement pour eux, 3 d’entre elles ont décidé de porter plainte. Il y a même une mineure, qui avait 14 ans au moment des faits.


Proxénétisme aggravé

Non contents de pratiquer leurs sévices sexuels sur des jeunes filles qu’ils intimidaient pour qu’elles se taisent, ils organisaient également leur départ vers l’Allemagne, où elles devaient se prostituer dans une maison close.


Ce sont des repris de justice

Jimmy Laurent, plus connu sous le surnom de « Gambi G » et son frère Pascal Laurent, sont 2 repris de justice. Les affaires de violence avec armes, de trafic et de consommation de drogues, ils connaissent. Cette nouvelle affaire alourdira un peu plus leur casier judiciaire déjà bien lourd.