Qualité de l’air : nouvelle Alerte ROUGE

environnement
maps guadeloupe archipel
©maps
Le seuil d’alerte correspond à un niveau de polluants dans l’atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine ou de dégradation de l’environnement. Après un pic vendredi dernier nous sommes à nouveau en alerte rouge ce mardi.

Alerte ROUGE

GWADAIR, l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air en Guadeloupe, a relevé ce mardi un dépassement du seuil d’alerte relatif aux particules fines contenues dans l’air. Le niveau atteint était de 124 micro-grammes par mètre cube à midi.
Cette pollution est provoquée par d’importantes brumes de sables en provenance du Sahara associées à une pollution par les carburants liée à l’activité humaine.
La vigilance est de rigueur, surtout en ce qui concerne les personnes fragiles qui peuvent connaître des épisodes d’irritation des voies respiratoires.

Conseils de la préfecture

  • Eviter les activités physiques et sportives intenses.
  • Respecter toutes mesures de bon sens susceptibles de limiter les efforts physiques non indispensables
  • Eviter de polluer l’air par toutes opérations de brûlage à l’air libre.
  • Privilégier le covoiturage et adopter une conduite économique
Les particules fines peuvent être responsables de gène respiratoire et provoquer des essoufflements ou aggraver les pathologies respiratoires chez des personnes déjà malades. toutefois les activités physiques légères et les sorties à l'extérieur ne sont pas prohibées.

Recommandations sanitaires 

En cas de dépassement du seuil d'alerte, les préconisations varient selon l'âge des personnes :
 
  • Pour les enfants de moins de 6 ans, il convient de ne pas modifier les déplacements indispensables mais d'éviter les promenades et les activités à l'extérieur.
  • Pour les enfants de 6 à 15 ans, il est conseillé de ne pas modifier les déplacements habituels mais d'éviter les activités à l'extérieur, de privilégier à l'intérieur des locaux les exercices physiques d'intensité moyenne et de reporter toute compétition sportive qu'elle soit prévue à l'extérieur ou à l'intérieur des locaux.
  • Pour les adolescents et les adultes, il est conseillé d'éviter les activités sportives violentes et les exercices d'endurance l'extérieur et de déplacer dans la mesure du possible, les compétitions sportives prévues à l'extérieur.
  • Pour les personnes connues comme étant sensibles ou qui présenteraient une gêne à l'occasion de l'épisode de pollution, il faut adapter ou suspendre l'activité physique en fonction de la gêne ressentie, suivre les prescriptions médicales, et ne pas hésiter à consulter un médecin en cas d’aggravation de leurs états de santé.
Il convient d'éviter l'usage du tabac, de solvants ou autres produits irritants des voies respiratoires pour ne pas aggraver les effets de la pollution.


Réduire les émissions polluantes

Afin de réduire la pollution, il est recommandé de réduire la vitesse, privilégier le covoiturage, le recours aux transports en commun et les modes de déplacement non polluants comme la marche ou le vélo.
Il convient aussi d'arrêter l’utilisation de barbecue et de respecter l’interdiction du brûlage des déchets verts à l’air libre.