Eau : une solution provisoire pour Capesterre- Belle- Eau

politique
Signature accord provisoire capesterre
©P.Pétrine
Pas moins de quatre discussions auront été nécessaires avant que les acteurs du dossier de l’eau dans la commune ne trouvent un accord.
Une solution provisoire a été annoncée hier soir à l’issue de la rencontre à l’espace régional du Raizet. Seule absence notable lors de la médiation, celle de la présidente de la Communauté d’Agglomération du sud Basse- Terre (CASBT)
Les acteurs présents ont convenu de mesures importantes.
La Générale des Eaux, bien que n’ayant plus de contrat avec la commune, va intervenir dès aujourd’hui sur le réseau. Les foyers capesterriens auront de l’eau à partir de demain et durant une semaine, le temps que la proposition soit validée par la CASBT et que cette dernière signe une convention de gestion provisoire avec le Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau et d’Assainissement de la Guadeloupe (SIAEAG).
Marcelle Pierrot, préfète de Guadeloupe, était présente à cette réunion. Elle a joué un rôle de médiateur, avec les présidents de région et de département.
Ecoutez- Marcelle Pierrot :

Marcelle Pierrot/ accord temporaire eau capesterre

(Propos recueillis par Pascal Pétrine)

Le président du SIAEAG est prêt à signer cette convention provisoire avec la CASBT dont il a toutefois regretté l’absence à la réunion.
Ecoutez- le :

Laurent Bernier/ accord temporaire eau capesterre

(Propos recueillis par Pascal Pétrine)

Jean- Yves Ramassamy, maire par intérim de Capesterre- Belle- Eau, espère bien lui aussi faire aboutir cette solution. Il est satisfait de l’avancée obtenue :

Jean- Yves Ramassamy/ accord temporaire eau capesterre

(Propos recueillis par Pascal Pétrine)
Les Outre-mer en continu
Accéder au live