guadeloupe
info locale

Chasse à l'homme à main armée en plein match de football

violence
visuel Guadeloupe1ère
©Guadeloupe1ère
Mercredi, lors de la 7e journée du championnat de division d'honneur de football, un événement hors du commun s'est produit à Petit- Canal. Deux jeunes hommes se sont lancés à la poursuite d'un troisième avec des armes blanches. Ils ont même atteint la pelouse.

Les faits

66e minute de jeu, Ludovic Gotin donne l’avantage au CSM. Un bruit assourdissant envahit alors les travées du stade, le score est de 2 buts à 1...
Pas le temps de se congratuler pour les joueurs. L’effervescence laisse rapidement place à la surprise.

Plus un son
Plus personne ne regarde le ballon. L'assistance a les yeux rivés sur un coin en contrebas des tribunes où un jeune homme est retranché... Il se tient dos au grillage le séparant de la pelouse, une grosse pierre à la main.
En face de lui se dressent deux autres jeunes hommes, le visage découvert et l’air vindicatif. Aussi, ils ont des armes blanches. L’une est grande au point qu’on la voit nettement, même depuis le terrain. 
Le match est alors interrompu mais les joueurs et l'ensemble des personnes présentes sur la pelouse ne la quittent pas pour autant...Tout le monde observe la scène.
Entre panique et instinct de survie, le jeune homme poursuivi parvient à grimper jusqu’à un muret et se hisser par- dessus le grillage et les fils barbelés.
Il est désormais sur la pelouse...

Stupeur
Peut- être pense t- il qu’il sera en « sécurité » au milieu des joueurs, arbitres, officiels et autres…Il se trompe. Ses poursuivants suivent le même chemin et se retrouvent à leur tour sur la pelouse.


Comment ont- ils pu pénétrer jusque là ? Où sont les agents de sécurité ? Que va t- il se passer ?


Personne ne bouge…

Le jeune homme faisant l'objet de toutes les attentions passe alors entre les joueurs, traverse le terrain puis grimpe une fois de plus par- dessus le grillage et les barbelés avant de « s’extirper du stade ».
Finalement la grille s’ouvre dans un coin de l’enceinte et les deux individus armés quittent la pelouse presque sans vouloir se presser...Presque l’air de dire : « allez- y, reprenez votre match »...


Reprise du match et pas de commentaires

L'arbitre relance la partie une vingtaine de minutes plus tard. Il désirait attendre l'arrivée dans la zone des forces de gendarmerie avant d'envisager une reprise. Finalement le CSM s'impose aux dépends du Phare, par 4 buts à 2.

A l'issue de la rencontre il préfère ne pas commenter l'incident.
Le délégué de la ligue de football se garde lui aussi de donner son point de vue sur les faits. Il dira « ce n'est pas normal, mais je ne dirai pas plus ».

Richard Albert, l'entraîneur du CSM fait le constat d'une jeunesse gâchée et inquiétante pour le reste de la population :

Richard Albert/ inquiétude société

(Propos recueillis par Julien Babel)
Publicité