Alain Gayadine s’est éteint, la Guadeloupe perd un de ses piliers du monde agricole

société
visuel Guadeloupe1ère
©Guadeloupe1ère
Alain Gayadine venait de fêter son 61e anniversaire. Il était une figure de l’agriculture. Connu pour ses actions militantes, il a toujours œuvré pour le développement d’une filière agricole de qualité et capable de nourrir en quantité les guadeloupéens.
Alain Gayadine s’est éteint durant la soirée du réveillon du nouvel an.
C’était le 5e enfant d’une fratrie de 8, originaire du Lamentin.
Après ses études secondaires, il avait passé avec succès le concours d’entrée à l’école d’infirmiers avant de finalement préférer se consacrer à la terre.
 

Respecter l’Homme et son environnement

Exploitant dans sa commune d’origine, Alain Gayadine défendait une  agriculture paysanne qui respecte l’homme et la nature. Il désirait une agriculture capable de nourrir en qualité et en quantité les guadeloupéens.
Installé notamment à la Rosière et à Jaula, il produisait essentiellement de la canne, des ananas et des ignames.
 

Une des têtes pensantes du secteur

Ancien secrétaire général de l’Union des Producteurs agricoles de la Guadeloupe (UPG), il a longtemps milité pour une valorisation de l'ensemble des produits de la canne, pas seulement le sucre et le rhum.
Alain Gayadine a aussi été administrateur de l’Office de Développement de l’Economie Agricole des Département d’Outre- Mer (ODEADOM).
Il a également participé aux travaux des états généraux de la Guadeloupe, organisés après la mobilisation du LKP en 2009.