guadeloupe
info locale

Début des NAO dans le calme et sans tension

agriculture
NAO 2015 canne
©P.Petrine
Ouvriers et usiniers se sont retrouvés ce matin au centre technique de la canne à sucre (CTCS) pour le début des négociations annuelles obligatoires (NAO). La plateforme des revendications est moins fournie que l'année dernière et les discussions ont démarré dans le calme.
Après une première rencontre la semaine dernière pour parler des plannings et de l'organisation, les patrons des usines (distilleries et sucreries) ont retrouvé l'intersyndicale CGTG/UGTG pour entamer les négociations annuelles obligatoires ce matin au centre technique de la canne à sucre (CTCS).

Une première rencontre durant laquelle les ouvriers ont présenté leur plate-forme de revendications pour 2015, un document bien moins long que celui de 2014 avec 8 points contre 17 l'année passée même si les principaux points d'achoppement sont toujours là :
 
                           Plateforme de revendications UGTG et CGTG

Article 1 : Application de la clause de convertibilité de l'article 5 de l'accord Jacques Bino.
Article 2 : Augmentation des salaires de 70 euros pour l'ensemble du personnel.
Article 3 : Augmentation de la prime de transports de 15€ par tonne.
Article 4 : Revalorisation de la valeur du ticket restaurant de 8€.
Article 5 : Évolution de la grille d'ancienneté.
Article 6 : Revalorisation du panier de nuit.
Article 7 : Révision de la convention collective.
Article 8 : Divers.

L'an dernier les deux parties s'étaient quittées sur un protocole de désaccord, "on a fait un effort avec moins de revendications compte-tenu des difficultés sociales de la Guadeloupe, on espère qu'ils feront aussi un effort" a déclaré Jacky Peroumal, délégué CGTG du personnel de Gardel.
Écoutez son interview :

peroumal

(Propos recueillis par Pascal Petrine)

Les ouvriers et les responsables d'usines doivent se retrouver dans quelques jours pour la suite de ces négociations.

Publicité