publicité

Anse Bertrand dans le rouge

Les impôts locaux devraient très fortement augmenter à Anse-Bertrand cette année. C'est l’une des solutions préconisées par la Chambre régionale des Comptes dans son avis du 24 septembre pour rétablir l’équilibre budgétaire  de cette commune du Nord Grand Terre.

  • Eric Stimpfling
  • Publié le , mis à jour le
Le taux d’imposition de la taxe d’habitation va passer de 25,15 à 36,08%. Celui sur le foncier bâti de 38,12 à 54,69% et celui sur le foncier non bâti de 119,02 à 170,75%.
Pour rappel, la commune est désormais soumise à un plan de redressement. Plan qui doit lui permettre un retour à l’équilibre budgétaire au 31 décembre 2018.
En attendant, ces hausses d’impôts conséquentes devraient permettre d’abonder les finances communales à hauteur de 900 000 euros par an.
Insuffisant néanmoins pour revenir à l’équilibre, le dernier budget primitif, celui de 2015, a en effet été voté avec un déséquilibre de plus de 6,3 millions d’euros.
La commune va devoir également dégager des économies  à hauteur de 800 000 euros au chapitre des charges à caractère général. Un effort qui devra être poursuivi sur les années 2016, 20127 et 2018.
Enfin, les magistrats demandent également qu’au vu de l’effort fiscal demandé aux habitants de la commune, effort qui est la conséquence des décisions prises par les élus,  que ces derniers baissent le montant de leur indemnités de 10%.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play