l'indignation après l'agression d'un jeune homosexuel

faits divers
faits divers
Hormis la ministre des outre-mer, aucun élu politique n'est monté au créneau pour dénoncer l'agression d'un jeune homosexuel. Début janvier, il aurait été séquestré et torturé plusieurs jours dans un appartement aux Abymes. L'association Total Respect Tjenbé Red s'indigne face à ce mutisme...
Après l’affaire de torture et de séquestration, dont a été victime un jeune homosexuel d’une vingtaine d’années, violenté ainsi pendant plusieurs jours, début janvier, par cinq individus, dans un appartement des Abymes, « Total Respect/ Tjenbé Red » s’interroge sur le peu de réactions de la population chez nous et de nos responsables politiques. Selon cette fédération issue des communautés afro-caribéennnes, qui lutte contre les racismes, les homophobies et le sida, ce silence est la preuve que l’homosexualité est encore tabou chez nous et que nos sociétés sont encore loin d’en avoir fini avec certaines discriminations. Steeve Prudent a lu pour nous le courriel émis par ce Collectif.

agression d'un homosexuel