25ème édition du FEMI : un programme d'hommages et de belles découvertes, malgré la Covid

festivals
25 FEMI

C'était, hier, la cérémonie d’ouverture du 25ème FEMI, au ciné-théâtre de Lamentin, en petit comité, en raison du contexte de pandémie de Covid-19. Cette année, le Festival de cinéma est hybride : entre des soirées spéciales et rendez-vous sur le net. Plusieurs hommages seront aussi rendus.

C'est donc parti !
Jusqu'au 30 janvier 2021, les organisateurs de la 25ème édition du FEMI déploieront le riche programme de ce Festival régional et international de cinéma de Guadeloupe, entre projections et moments d'échanges, pour les professionnels et avec le public.

La cérémonie d'ouverture de cet évènement annuel a eu lieu, ce samedi 23 janvier 2021, au ciné-Théâtre de Lamentin... avec bien moins d'invités qu'initialement prévu. La septaine obligatoire a perturbé les plans de l'association organisatrice "Images et cultures du monde" (ICM).

La Covid-19 en trouble-fête

Il a fallu s'adapter, dans les tous derniers jours avant le lancement du FEMI 2021. Les nouvelles restrictions préfectorales, pour lutter contre la propagation de la Covid-19, sont passées par là.
Ainsi, la cérémonie d'ouverture s'est déroulée en l'absence de plusieurs invités. Certains ont bien eu le temps de venir en Guadeloupe, mais ils respectent la septaine obligatoire, à l'hôtel. D'autres ont renoncé à venir dans l'archipel.
Pour autant, ils ont participé au lancement, par écrans interposés.

L'équipe à l'origine du festival ne s'est donc pas laissé abattre. Elle a mené son projet à son terme, pour que le FEMI perdure et que son 25ème anniversaire soit dignement célébré.

Une équipe, d'ailleurs, en pleine mutation. Puisque Lucie Major, présidente de l'ICM, s'apprête à passer le flambeau à la jeune génération :

Lucie Major : "Pour donner un nouveau souffle au FEMI"

Lucie Major, présidente de l'association ICM (Images et cultures du monde), organisatrice du FEMI
Lucie Major, présidente de l'association ICM (Images et cultures du monde), organisatrice du FEMI ©Jean-Marie Mavounzy


Une 25ème édition hybride

Le programme du FEMI 2021 est un mélange de projections dans différentes salles obscures de l'archipel et de rendez-vous en distanciel via le web.

En effet, les incontournables séances de cinéma sont maintenues. Elles se tiendront au Cinéstar des Abymes, au ciné-théâtre de Lamentin, à la salle Robert Loyson du Moule et au palais de la culture Félix Proto, aux Abymes. 
29 films sont proposés : 8 longs-métrages, 13 courts et 8 documentaires. Des films d’ici et d’ailleurs, de nos régions et de l’international.
Guillaume Robillard, chargé de la programmation du FEMI, revient sur quelques temps forts prévus :

Guillaume Robillard : "Il y aura plusieurs soirées spéciales"

Par ailleurs, des web-conférences offriront, aux acteurs de la filière et au public, la possibilité de débattre autour de notre cinéma.
Quelque-soit les propositions, le public y trouvera son compte !

Guillaume Robillard : "Les web-conférence auront lieu du lundi au vendredi, à 14h00"

L'édition 2021 du festival est particulière, parce qu'elle est aussi placée sous le signe du souvenir et de l’hommage.
Hommage aux femmes réalisatrices, du cinéma antillais : Sarah Maldoror et Osange Silou Kieffer.
Hommage aussi aux 25 années de FEMI, avec une sélection spéciale mettant en lumière les talents découverts lors des éditions précédentes.

Guillaume Robillard : "C'est une édition qui travaille à rappeler la longévité du festival"

Guillaume Robillard, Chargé de la programmation du FEMI
Guillaume Robillard, Chargé de la programmation du FEMI ©Jean-Marie Mavounzy


Demandez le programme --> femifestival.com !

A consulter aussi : 

Dossier FEMI 2021