guadeloupe
info locale

Dans l'affaire des passeurs de Sainte Rose, la justice condamne le mécanicien du voilier

justice
Naufragés
©P. Théophile (Paco Images)
Le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre a condamné Mervin King le mécanicien à bord du Mathew Lawe, un voilier qui tentait de convoyer des ressortissants vers Saint Thomas, au péril de leur vie. 
Ce jeudi 7 novembre, Mervin King, un ressortissant de la Dominique, a été condamné par le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre à deux ans de prison ferme assortis d'une interdiction définitive du territoire français pour avoir dans la nuit du 9 au 10 juin 2019 aidé à l'entrée de 27 ressortissants haïtiens dans des conditions les exposants à un risque immédiat de mort ou d'infirmité permanente.
Agé de 37 ans, l'homme avait été enrôlé deux jours plus tôt comme mécanicien à bord du Mathew Lawe, un sloop de 12 mètres battant pavillon canadien, pour assurer le transport illégal de 19 hommes et 8 femmes, dont une enceinte, depuis l'île de la Dominique jusqu'à Saint Thomas dans les îles Vierges américaines.

Le périple s'est achevé prématurément sur les rochers de la Tête à l'Anglais, au large de Sainte Rose, après que le voilier ait été victime d'un panne moteur.
Prévu pour embarquer jusqu'à 8 personnes, le voilier était dépourvu de GPS, de radio et de fusées de détresse. « Les passagers étaient couchés en fond de cale, sans eau, ni nourriture, dans des conditions totalement inhumaines » a dénoncé le procureur de la République.
Le capitaine du voilier, dont l'identité n'a pu être établi, a abandonné le navire à bord d'une annexe avant l'échouement.
Publicité