L'Agence Française de la Biodiversité remplace l'Office National de l'Eau

eau potable
Bilan de la semaine de l'environnement
Des autruches de la Ferme T-Bou, à Petit-Bourg ©Olivier Lancien.
L’Office National de l’Eau doit disparaître l’année prochaine au profit d’une nouvelle structure, l’AFB, l’Agence Française de la Biodiversité. Elle a été créée dans le cadre de la loi pour la reconquête de la Biodiversité, de la nature et des paysages.
.
Le 1er janvier 2017, l’Agence des aires marines protégées, l’Atelier technique des espaces naturels, l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques et Parcs nationaux de France regroupent leurs compétences pour créer l’Agence française pour la biodiversité. La vocation de l’Agence française pour la biodiversité constitue en soi un projet de société. Elle sera certes, au service des politiques publiques de protection de la nature, mais aussi de la transition écologique. Elle doit contribuer à la recherche d’équilibre entre les flux économiques et les capacités des écosystèmes.
Dès le 29 octobre 2014, Ségolène Royal annonce la préfiguration de l'Agence française pour la biodiversité. Elle est constituée de :
Olivier LAROUSSINIE, directeur de l’Agence des aires marines protégées,
Gilles BOEUF, Président du Muséum national d’Histoire naturelle,
Annabelle JAEGER, conseillère régionale de la région Paca,
Marie LEGRAND, co-rapporteure de la commission « Environnement » au conseil économique social et environnemental de Poitou-Charentes.
Les préfigurateurs ont bénéficié de l’appui d’un groupe de travail outre-mer animé par Serge LETCHIMY, député de Martinique et Victorin LUREL, député de Guadeloupe. Les deux élus avaient à piloter la concertation avec les acteurs ultramarins afin de permettre la prise en compte des enjeux de la biodiversité ultramarine, d’identifier les scénarios d’organisation et de déclinaison territoriale. 
Le parrain de la mission et de la future AFB, Hubert Reeves, astrophysicien et président d’honneur de l’association Humanité et biodiversité, a accepté d’être le parrain de la future agence.

ECOUTEZ : Colette Borda

AFB



VOIR AUSSI http://www.developpement-durable.gouv.fr/Nouvelle-etape-de-la-mise-en-place.html