Basse Terre joue la carte du vert

environnement basse-terre
Jardin rimèd razyé 1
Un jardin de "rimèd razyé" le long de la Rivière aux Herbes ©Th. Philippe
Une manière pour la ville de mobiliser les administrés dans des actions qui portent sur l’amélioration du cadre de vie et la redynamisation du cœur de ville mais aussi, la promotion de la marche à pied et du vélo.

Des petits jardins qui prennent progressivement place là où des espaces bien souvent étaient abandonnés où dévolus aux immondices.
Et de fait, ce sont tous les habitants de Basse-Terre qui sont invités désormais à participer personnellement à cette dynamique voulue par la mairie.

Parterres de Rimèd Razyé
Rimèd razyé ©Th. Philippe

La ville va d'ailleurs bien plus loin puisqu'elle veut transformer les berges de la Rivière aux Herbes en jardin de la pharmacopée traditionnelle.

©Guadeloupe

Un vaste espace dévolu aux rimèd razyé confié à l'artiste Guy Gabon qui a conçu le parcours « Rimèd razyé ka monté la rivyè», un aménagement végétal artistique en collaboration avec un jeune designer Benoît-Gilles Michel, un artisan du bois Jean-Pierre Biabiani et réalisé avec l'aide de collégiens et de lycéens des établissements du Sud Basse-Terre.

©Guadeloupe

Une volonté d'ailleurs de la ville d'impliquer systématiquement les plus jeunes dans cette démarche. 

©Guadeloupe

©Guadeloupe

Un ticket vert qui pourrait valoir au Chef-lieu un titre de plus, "Basse-Terre ville écologique d'Arts et d'histoire"