Secours Populaire français : distribution alimentaire au profit de familles précaires de la Basse-Terre

solidarité basse-terre
Distribution de denrées alimentaires, par le Secours Populaire français, à Basse-Terre - 17/12/2021
Distribution de denrées alimentaires, par le Secours Populaire français, à Basse-Terre - 17/12/2021 ©Thierry Philippe
Le Secours Populaire français répond "au cri d'alarme" des personnes en situation précaire. Son partenaire en Basse-Terre, l'association Soleil d'Or, a identifié un millier de familles en grande vulnérabilité. Une distribution de produits alimentaires de première nécessité a été effectuée, vendredi.

L'actuel contexte de crise sanitaire et de fortes tensions sociales est propice à l'augmentation de la pauvreté, en Guadeloupe.
Le Secours Populaire français entend venir en aide à ceux qui sont en grande difficultés financières et qui peinent à acheter le minimum nécessaire, pour eux et leur famille, au quotidien.
C'est ainsi qu'il a mobilisé 50.000 euros, pour les soutenir. Somme qui doit se matérialiser en action de solidarité immédiate, envers les populations les plus vulnérables et qui a été adressée à son partenaire, en Guadeloupe : l'association "Soleil d'Or".

D'ores et déjà, des distributions de produits alimentaires de première nécessité (eau, lait en poudre, des produits d’hygiène, masques et gels hydroalcooliques, denrées alimentaires) sont prévues dans six communes situées en Basse-
Terre : Basse-Terre, Gourbeyre, Baillif, Saint-Claude, Vieux-habitants et Bouillante.
Une opération qui va s'étendre sur un mois et demi et qui a débuté hier, vendredi 17 décembre, dans le local de Soleil d’Or, à Bas-du-Bourg, dans le chef-lieu. Nous y étions.

Distribution de produits de première nécessité 

Les besoins d’aide sont immenses. C’est en tous cas ce que l’association Soleil d’Or observe, pour ce qui concerne le Sud Basse-Terre. Selon ses membres, près d’un millier de familles bénéficie des gestes concrets de solidarité contre la précarité.
C'est le cas notamment de Suellen et Christine :

Ca va faire deux mois et demi que je suis ici. Et je dois avouer que les prix ne sont pas pareils, on essaie de faire avec, heureusement qu'il y a certaines aides.

Suellen

Suellen ©Thierry Philippe - Guadeloupe La 1ère

Ca a fait toujours plaisir d’avoir un petit colis, ça encourage un petit peu, ça  nous aide… parce qu'on n'a pas toujours le moral.  

Christine

Christine ©Thierry Philippe - Guadeloupe La 1ère

Les 170 cabas offerts aux bénéficiaires sont bien remplis. Une action importante, qui tient à coeur les bénévoles de Soleil d'Or, association dont Gilbert Baltus est le président :

Aujourd’hui, c’est une distribution de denrées aux familles nécessiteuses. Cette distribution n'est possible qu'avec l'appui du Secours Populaire français

Gilbert Baltus, président de l'association Soleil d'Or

Gilbert Baltus, président de l'association Soleil d'Or ©Thierry Philippe - Guadeloupe La 1ère


Un partenariat précieux et qui fonctionne depuis 5 ans, dont se satisfait Jean-Louis Rolland, membre du bureau national au Secours Populaire Français, référent Outre-mer :

Avec nos amis de Soleil D’Or, on s'est aperçu que la crise sociale s'ajoutait à la crise sanitaire (...) et on nous a demandé de faire une aide.

Cette aide là s'est transformée en débloquant 50.000 euros, pour six communes.

Jean-Louis Rolland, membre du bureau national au SPF, référent Outre-mer

©Guadeloupe

Sé Yonn a lot

Partenaire du Secours Populaire français (SPF) depuis le passage de l’ouragan Irma, en septembre 2017, Soleil d’Or a pour objet de venir en aide aux personnes âgées et aux jeunes en difficulté, en créant des activités culturelles, sportives et
d’insertion et en animant ses activités, dans les communes de la région de Basse-Terre.
Avec le soutien de Soleil d’Or, le SPF a pu intervenir dans les Caraïbes, auprès des sinistrés des ouragans, sur l’Ile de la Dominique, à Saint-Martin, aux Bahamas, ainsi qu’auprès des victimes du récent tremblement de terre, en Haïti.