guadeloupe
info locale

Application Sauv Life : Soyons tous des sauveteurs citoyens

santé la guadeloupe
SAUV LIFE APPLICATION
Si votre cœur s’arrête, les dix minutes qui suivent sont cruciales. Des citoyens comme vous et moi, formés ou non aux gestes de premiers secours pouvons aider à sauver la vie d’une victime en arrêt cardiaque grâce à l’application Sauv Life, une application gratuite.
L’application a été lancée hier en Guadeloupe et déjà 130 guadeloupéens se sont inscrits. Sauv Life devrait permettre de faire baisser le nombre de décès suite à un arrêt cardiaque grâce à l’intervention de citoyens sauveteurs et des secours.


Un partenariat gagnant


« Les arrêts cardiaques représentent 50 000 décès par an, c’est un arrêt cardiaque par jour en Guadeloupe,  361 sorties pour 2019 », Docteur Murielle Jaffry, Samu 971. Le Samu, le GIP-RASPEG, le CHU, le SDIS ont tout de suite adhéré au projet. La Guadeloupe est le 48 ème département à dire Oui à Sauv Life.
 

Tous citoyens formés ou non peut sauver une vie


Quand vous téléchargez gratuitement l’application Sauv life sur votre téléphone, vous devenez un Citoyen sauveteur que vous connaissiez ou non les gestes de premiers secours.
Si une victime fait un malaise cardiaque, quelqu’un préviendra les secours (le 15, le 18). Les secours vont géolocaliser un citoyen qui s’est inscrit sur l’application sauv’life pour l’orienter vers la personne qui fait le malaise.
Sur place, les secours vont guider ce citoyen pour qu’il réalise ces gestes.
« Deux gestes augmentent les chances de survie d’une victime en arrêt cardiaque, le massage cardiaque et le défibrillateur. Le massage cardiaque est simple, vous avez juste besoin de vos deux mains et de vous laissez guider » Lionel Lamhaut, président de l’association Sauv Life, cofondateur de l’application, médecin urgentiste au Samu de Paris.


 

Pour les défibrillateurs, les secours ont besoin de vous

 
©guadeloupe

Le samu ou les pompiers appelleront aussi un citoyen pour apporter un défibrillateur ou la victime fait le malaise cardiaque, là aussi grâce à l’application la personne la plus proche sera géolocalisée si elle s’est inscrite sur Sauv Life. « En Guadeloupe pour le moment, si vous voyez un défibrillateur vous pouvez le signaler aux secours grâce à l’application, prendre une photo pour compléter la cartographie des défibrillateurs du département et ainsi aider au mieux les secours et donner plus de chance de survie aux victimes » Docteur Lionel Lamhaut.
 

10 minutes cruciales, « ça se passe à la minute près »

Les dix minutes qui suivent un arrêt cardiaque sont importantes. « Chaque minute passée sans massage cardiaque c’est 10% de survie de moins pour la victime », docteur Lionel Lamhaut. Quand des citoyens sauveteurs interviennent c’est 43% de survie. Parfois les victimes se réveillent avant l’arrivée des secours

 

En Guadeloupe une application utile : "Parfois quand quelqu'un fait un malaise, les proches sont en panique parce qu'ils ont peur de faire le massage cardiaque, mais ne rien faire c'est pire, les citoyens sauveteurs seront plus à l'aise pour réaliser les gestes qui sauvent", Docteur Murielle Jaffry, Samu 971.
©guadeloupe
 

Rejoignez la communauté de citoyens sauveteurs


 Lionel Lamhaut est médecin urgentiste au Samu de Paris. Il est aussi Président de l’association Sauv Life, une association loi 1901 à but non lucratif. Il nous explique pourquoi il a créé cette application:
©guadeloupe


Docteur Lionel Lamhault, président association Sauv Life

Créer une communauté de citoyens sauveteurs


Demain, 9h-16 centre commercial Destrelland, initiation gratuite, vous pourrez découvrir l’application avec cette journée de sensibilisation. Entre 11 et 13h des simulations en conditions réelles.  
 
Gérard Cotellon directeur du CHU GUADELOUPE
Gérard Cotellon, directeur du CHU Guadeloupe : « Pour avoir travailler en Cardiologie, c’est un dispositif novateur et ça marche ne serait ce que pour donner l’alerte »