Après l'annonce de la dissolution du SIAEAG, les salariés sont inquiets pour leur avenir

eau potable
salariés UNSA siaeag
©Eric Stimpfling
L’inquiétude est palpable chez les salariés du SIAEAG, après l’annonce de la probable dissolution du Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau et Assainissement de la Guadeloupe. Une cinquantaine d’entre eux a répondu ce vendredi à l’appel de l'UNSA. 
 
Depuis plusieurs jours, les salariés du Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et Assainissement de la Guadeloupe, tentent d'obtenir des informations, sur la dissolution, sur le paiement de leurs salaires, en un mot de leur avenir. Vont-ils être transférés vers une autre structure ? Des questions légitimes mais auxquelles ils ne parviennent pas à obtenir des réponses. En tout, l'effectif du SIAEAG est de 233 salariés.
UNSA SIAEAG
L'UNSA, l'un des syndicats réprésentés au SIAEAG, est donc monté au créneau avec un appel à se mobiliser. Une cinquantaine de salariés a répondu présent et s'est rendue au siège du Syndicat Intercommunal, à Labrousse au Gosier. Une réunion de crise à l’issue de laquelle, ils ont décidé de lancer un droit d’alerte économique. Une procédure qui permet notamment la désignation d’experts comme l’explique Steeve Courta. Cet usinier de l’unité de production de Deshauteurs est interrogé par Eric Stimpfling. 
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live