Coronavirus : de l'alcool à 96 degrés pour fabriquer du gel peyi

coronavirus la guadeloupe
alcool médical
©Eric Stimpfling
SIS Bonne Mère à Sainte-Rose est la seule distillerie des Antilles françaises capable de produire de l'alcool à 96 degrés à usage médical, l'un des quatre composants de la lotion hydro-alcoolique. Depuis le début de la campagne sucrière, elle en a produit 50 000 litres. 
L'alcool à usage médical est un alcool qui monte très haut en degrés. C'est la distillerie SIS Bonne Mère à Sainte-Rose, qui en temps normal produit cet alcool pour les pharmacies, hôpitaux et l'Institut Pasteur en Guadeloupe.
Distillerie SIS Bonne Mère
Distillerie SIS Bonne Mère (Sainte-Rose) ©Eric Stimpfling

L'épidémie de Coronavirus a bien sûr augmenté la demande afin notamment de fabriquer de la lotion hydro-alcoolique. Le volume annuel a été vendu en quelques semaines. Depuis le début de la campagne ce sont 50 000 litres d'alcool à 96 degrés qui ont été produits à la distillerie de Sainte-Rose.
 

50 000 litres d'alcool à 96° 


Julien Picot, Directeur Général de la SIS Bonne Mère, interrogé par Eric Stimpfling, nous explique le processus de fabrication :

Pour faciliter la fabrication d'un gel hydro-alcoolique peyi, de leur côté, les rhumiers de tout l'archipel ont fourni 10 000 litres d'alcool supplémentaires. 
On écoute Hervé Damoiseau, Président du Syndicat des rhumiers de Guadeloupe, interrogé par Rémi Defrance : 
 
Pour l'instant la distillerie SIS Bonne-Mère a fonctionné avec ses stocks mais en cas de nouvelles demandes, elle est en capacité de produire des milliers de litres en quelques jours. 
 
colonnes distillation
Les colonnes de distillation de SIS Bonne Mère (Sainte-Rose) ©Eric Stimpfling
En Guadeloupe deux sociétés fabriquent actuellement du gel hydro-alccolique peyi. Elle n'ont pas souhaité s'exprimer et ne nous ont pas autorisés à tourner dans leurs locaux en cette période sensible, pour des raisons de sécurité. On écoute les explications d'Eric Stimpfling : 
 
 A voir ou revoir le reportage complet :
Les Outre-mer en continu
Accéder au live