Crise sanitaire : une aide exceptionnelle pour le Centre d'Imagerie Moléculaire de la Guadeloupe

coronavirus la guadeloupe
Centre d'imagerie moléculaire de la Guadeloupe CIMGUA
Une subvention de fonctionnement exceptionnelle, d'un montant de 300 000 euros, a été allouée par la Région au Centre d'Imagerie Moléculaire de la Guadeloupe, équipé du premier cyclotron. Une aide pour faire face aux difficultés de trésorerie, générées par la crise sanitaire.
La crise sanitaire a eu des impacts multiples. Le covid-19 ayant été la priorité absolue pendant plusieurs semaines, certains services de santé ont vu leur activité baisser. C'est le cas du Centre d'Imagerie Moléculaire de la Guadeloupe (CIMGUA) équipé du premier cyclotron avec Tepscan de la Caraïbe. Afin de faire face aux difficultés de trésorerie générées par la crise sanitaire, les élus de la Commission Permanente de la Région ont voté une subvention de 300 000 euros à la structure.
 

Un deuxième Tepscan au CIMGUA

Une manière aussi de réaffirmer leur volonté de positionner la Guadeloupe comme "une terre d'excellence sanitaire". D'ailleurs l'acquisition d'un deuxième Tepscan par le CIMGUA répond à cet objectif de la Collectivité régionale de développer un "tourisme de santé" et de rendre accessible ces technologies de la médecine nucléaire aux populations caribéennes. Cette position a notamment été défendue par la Guadeloupe au sein de l'Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale (OECS).
Enfin ce projet va dans le sens de faire de la faculté de médecine au sein de l'Université des Antilles, une faculté de plein exercice. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live