Dissolution du Siaeag : les contours flous de la nouvelle structure

eau potable
réunion dissolution siaeag
©Eric Stimpfling
Une réunion entre le Préfet de Guadeloupe, les Présidents d'EPCI et le Président du Siaeag s'est tenu aujourd'hui, en partie en visio-conférence. Pour l'instant, les contours du syndicat mixte ouvert qui doit remplacer le Siaeag, en cours de dissolution, restent bien flous.
C'est une bien curieuse réunion qui a débuté peu après 16h ce mardi après-midi/ une réunion dont l'objet principal, est la dissolution du Siaeag, le Syndicat Intercommunal d'alimentation en eau et d'assainissement de la Guadeloupe. sont présents, physiquement, deux Présidents d'EPCI, Jean Bardail pour le Nord Grande-Terre et Cédric Cornet pour la Riviera du Levant. Guy Losbar, en déplacement à Paris, n'est pas parvenu à se connecter via internet. En revanche, pas de problème de réseau depuis Basse-Terre pour le Préfet, Alexandre Rochatte. Un Préfet qui d'ailleurs, dès le début des discussions, s'est dit très surpris de la présence de Ferdy Louisy, le Président du Siaeag et hôte de cette réunion. Finalement le maire de Goyave a été gentiment autorisé à assister aux débats menés pour l'essentiel par Cédric Cornet.
 

Le Siaeag, une histoire finie

Autant d'éléments, autant de signaux faibles qui démontrent, si l'en était besoin, que le Siaeag est une histoire bel et bien finie et que l'élection la semaine dernière à l'unanimité de Ferdy Louisy, n'y change pas grand chose. Il n'est finalement qu'un Président par interim, charge de régler les affaires courantes, le temps de mettre en place le fameux syndicat mixte ouvert. Reste à savoir selon quelles modalités et là, la question reste entièrement ouverte, puisque la presse a été très rapidement reconduite à la sortie. 

Pas de calendrier

Voilà pour la forme, sur le fond, peu de choses sont sorties de cette réunion. le seul à s'exprimer a d'ailleurs été Ferdy Louisy qui a déclaré que lui et les Présidents d'EPCI s'étaient mis d'accord avec le Préfet pour que le Siaeag puisse continuer à mener sa mission sereinement jusqu'à la  création du syndicat mixte ouvert. pas de calendrier, pas de chiffres, juste une demande adressée aux services de l'Etat que ce serait désormais à eux d'assurer le recouvrement des dettes des Collectivités à l'égard du Siaeag. Une manière de renvoyer le dossier vers l'Etat. Nous avons contacté le Préfet, qui n'a pas souhaité faire de commentaires sur cette information. 

On écoute Ferdy Louisy, Président du Siaeag, interrogé par Eric Stimpfling :
Les Outre-mer en continu
Accéder au live