Guadeloupe : Au secours les sargasses reviennent !

mer la guadeloupe
sargasses
Arnouville (Petit-Bourg) ©Patrice Gonfier
Les sargasses font leur grand retour, en pleine épidémie de coronavirus. Des bancs sont signalés en Basse-Terre et dans le sud de l'Archipel. Une mission de plus pour les collectivités qui vont devoir veiller à ce que les riverains confinés ne soient pas exposés au risque "sargasses". 
Comme un malheur n'arrive jamais seul, les sargasses sont de retour en Guadeloupe. Beaucoup de signaux "sargasses" sont détectés dans la région, surtout dans le sud des Petites Antilles. Selon le dernier bulletin de surveillance publié sur le site de la DEAL, si la Martinique est en première ligne, la Guadeloupe ne va pas être à l'abri pour autant.

Ainsi ces images tournées ce samedi 11 avril à Petit-Bourg par Patrice Gonfier :
 

La Basse-Terre, les Saintes et Marie-Galante premières impactées 

Dès la semaine dernière, des signaux ont été détectés le long de la côte sud-est de Basse-Terre dans la région de Capesterre (moins de 5km). Selon une image satellite en date du 8 avril, d'autres nappes sont visibles au sud-est de Marie-Galante, localisées à moins de 15 km. Des signaux plus faibles sont visibles dans le secteur atlantique entre Marie-Galante et la Désirade. En zone caraïbe, des signaux sont détectés à moins de 10 km au large du secteur Bouillante-Deshaies. L'image Sentinel-2 du 6 avril indique alors de nombreuses nappes visibles entre Marie-Galante et le Petit cul-de-sac marin, ainsi que le long de la côte est de Basse-Terre. 
Résultat, ces prévisions sont en train de se réaliser aves des échouages dans le secteur du Petit cul-de-sac marin, la Basse-Terre, Les Saintes et Marie-Galante.
Carte sargasses
Carte de risque d'échouages pour les prochains jours ©Deal
A (re)voir le reportage sur le retour des sargasses et les conséquences sur les riverains de Patrice Gonfier :
©guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live