Opération Résilience : le Dixmude est de retour dans les eaux guadeloupéennes

coronavirus
Dixmude
©Communication FAA
Après une présence de 4 jours dans les eaux de Saint-Martin et Saint-Barthélémy, le porte-hélicoptère amphibie Dixmude est de retour en Guadeloupe. Il continue sa mission d'aide dans la lutte contre la propagation du covid-19 et fera des reconnaissances de plages pour préparer la saison cyclonique.
Arrivé aujourd'hui dans les eaux guadeloupéennes, il y restera jusqu'au 29 avril avec à son bord 138 tonnes de matériel médical, quatre hélicoptères et des équipes d’experts dans le domaine médical et de désinfection. S’inscrivant dans le cadre de l’opération Résilience, le porte-hélicoptères Dixmude sera en alerte dans la zone permettant ainsi de pouvoir réagir rapidement en cas de sollicitation pour réaliser des évacuations médicales par hélicoptère, notamment pour des patients atteints du covid-19, comme celle de vendredi dernier.

Le PHA Dixmude, via ses embarcations légères, ira dans les zones de mouillage pour des missions de reconnaissance et de sensibilisation des plaisanciers sur les mesures de précaution et de sécurité sanitaires indispensable pour faire face l’épidémie, en complément des mesures étatiques déjà prises sur place.
 

Préparer la saison cyclonique

Ses moyens amphibies seront également mis à profit lors de missions de reconnaissance de plage, prévues à Grande Anse Deshaies, quai roro de Folle Anse à Marie Galante et à anse du Bourg aux Saintes. L’objectif est de mettre à jour les cartes en vue de la préparation de la saison cyclonique. En effet, les courants contribuant à modifier les fonds, il est nécessaire de régulièrement s’assurer de l’accessibilité des plages. La présence du Dixmude constitue un atout pour les Forces Armées aux Antilles dont la gestion de crise associée aux épisodes cycloniques saisonnier est une mission essentielle. 

Enfin, le détachement du 3e régiment d’hélicoptère de combat (3eRHC) présents à bord du PHA Dixmude va effectuer des vols d’entraînement avec ses hélicoptères PUMA afin de maintenir condition opérationnelle des équipages et revalider l’ensemble des zones de poser d’hélicoptères susceptibles d’être utilisées pour réaliser des évacuations sanitaires.