guadeloupe
info locale

Plan Chlordécone IV : de la transparence pour rétablir la confiance

santé la guadeloupe
comité de pilotage chlordécone
Le 4ème plan Chlordécone est en cours d'élaboration. Cette fois, les services de l'Etat ont fait le choix de la transparence. Ils s'appuient notamment sur les conclusions de la récente commission parlementaire. Un premier comité de pilotage s'est tenu à Basse-Terre avec les associations.
Quelques semaines après la remise du rapport d'enquête parlementaire sur le chlordécone, un quatrième plan est en préparation. Son comité de pilotage, qui rassemble services de l’État, socio-professionnels, associations et élus, s'est réuni ce vendredi à Basse-Terre.

Les conclusions du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur l'impact économique, sanitaire et environnemental de l'utilisation de la chlordécone dans les territoires de Guadeloupe et de Martinique ont été présentées. Elles ont révélé l'ampleur du scandale et l'insuffisance des actions mises en place par l'Etat via les "Plans Chlordécone" depuis 2008, pour mettre en sécurité les populations antillaises. Résultat, la volonté est cette fois clairement affichée, de jouer la transparence afin de rétablir la confiance avec les différents acteurs et la population.
 

Communiqué du Ministère de la transition écologique sur le Plan Chlordécone IV


Six groupes de travail ont ainsi travaillé de manière thématique (environnement, recherche, agriculture et alimentation, pêche, santé et éducation) pour la co-construction de ce nouveau plan et ont présenté leurs contributions. Ils sont notamment arrivés à la conclusion que la priorité doit être donnée à la recherche qui a cruellement manqué de moyens, depuis la découverte de la catastrophe sanitaire et environnementale. La recherche médicale est, en effet encore, à l'état de projet et la détection de la présence de perturbateurs endocriniens chez les jeunes enfants, n'est toujours pas systématique. 
Cependant les associations qui oeuvrent en faveur de la santé des Guadeloupéens et des Martiniquais, comptent bien peser de tout leur poids, pour éviter la légèreté des politiques menées jusqu'à ce jour et pour accélérer la mise en place de mesures pérennes.

A voir le reportage de Marie-Lyne Plaisir et Bruno Pansiot-Villon : 
©guadeloupe

A écouter la rapporteure de la commission d'enquête Justine Bénin, députée de la Guadeloupe :

Justine Bénin, rapporteure de la commission d'enquête