Pointe-Noire Hôpital Beauperthuy : Le malaise des employés

hôpital la guadeloupe
CONFLIT UTS UGTG DIRECTION
Cela fait pratiquement deux semaines qu'une grève a été entamée à l'hôpital Louis Daniel Beauperthuy situé à Pointe-Noire. Des agents affiliés à l'UTS-UGTG dénoncent la violation des droits des travailleurs, la répression et la discrimination.
Ils nomment clairement l'origine du malaise qui affecte certains employés de l'hôpital Louis Daniel Beauperthuy. Ursula Laurentin, secrétaire de la section UTS-UGTG affirme que certains agents sont "victimes de harcèlement d'un membre de la direction". Depuis le 25 Mai, le syndicat a installé un piquet devant l'établissement de santé. 
 
CONFLIT HOPITAL BEAUCPERTHUY
La section UTS UGTG a placardé ses messages à la direction sur les grilles de l'établissement de santé".

Durant le confinement, Ursula Laurentin explique que "cette personne voulait que les agents fassent un test sérologique et a appelé le médecin traitant de l'agent sans contacter ce dernier. Toujours durant l'épisode Covid 19, le contrat de contractuel n'a pas été renouvelé car ces gens ont refusé d'effectuer des tâches, ce membre de la direction n'aime pas qu'on lui dise non". 
 
LAURENTIN URSULA SECRETAIRE SECTION UTS UGTG HOPITAL BEAUPERTHUY
"Nous voulons arrêter l'hémorragie, nous avons des preuves", Ursula Laurentin, secrétaire section UTS UGTG Hôpital Beauperthuy
 

Le départ d'un membre de la direction : Point non négociable

Dans la liste des revendications, la section UTS-UGTG de l'hôpital Beauperthuy demande que "ce membre de la direction ne revienne pas au sein de l'hôpital". Elle affirme que "les autorités sanitaires ont organisé une médiation et propose le retour de cette personne et une limitation de son périmètre de travail, ce que nous refusons, continue Ursula Laurentin, Nous avons peur des représailles, toutefois nous ne demandons pas le licenciement de cet individu".
 

Un hôpital sans directeur 

"Depuis maintenant deux mois, le directeur de l'hôpital est absent, nous déplorons l’absence précise de gouvernance pour valider les décisions à prendre pour sortir de ce conflit". 
 

La médiation de l'ARS

L’ARS a entendu les deux parties le 2 juin. Dans un communiqué, elle écrit qu'elle accompagnera l’établissement pour la mise en place d’un plan d’actions. Si l’absence du directeur devait perdurer, elle nommera un directeur par intérim qui sera de nature à apporter une vision extérieure complémentaire des organisations et des procédures. Nous avons tenté de joindre directement le service de direction de l'hôpital, mais nous n'avons pas eu de retour pour le moment.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live