L'union des marins pêcheurs de Guadeloupe veut développer la pêche de la "Bourse"

pêche
Bourse ou aluterus monoceros
La Bourse ou aluterus monoceros ©www.rling.com
Proposer une pêche alternative à la pêche désormais fermée du Lambi, c'est le projet de l'Union des marins pêcheurs de Guadeloupe, présenté ce samedi aux deux collectivités. Un projet qui concerne la Bourse ou aluterus monoceros, un poisson que l'on trouve beaucoup dans les eaux guadeloupéennes. 
C'est une rencontre à l'initiative de l'Union des marins pêcheurs de Guadeloupe, (UMPG), un syndicat local, peu représentatif quantitativement mais qui symbolise une certaine "opposition" au Comité Régional des Pêches, son secrétaire général, Jean-Claude Yoyotte étant l'ancien Président du Comité des pêches. Leur idée, proposer aux deux collectivités, Département et Région, une alternative à la pêche au Lambi, fermée pour plusieurs saisons. 
 

La Bourse ou la vie !

Et comme la rencontre s'est faite dans un restaurant, dans les discussions et dans les assiettes, les convives ont eu droit à un poisson très présent dans les eaux guadeloupéennes, la Bourse ou aluterus monoceros. Un poisson plutôt "bas de gamme" côté gastronomie mais qui présente l'avantage d'être facile à pêcher. L'UMPG propose donc de créer toute une filière de pêche et de transformation de ce poisson. Une idée écoutée par les représentants des collectivités, Ary Chalus et Marcel Sigiscard, soucieux de l'avenir de la filière. D'ailleurs ils en ont profité pour rappeler ce qu'ils font déjà, en liaison avec le Comité des pêches, à savoir notamment, une subvention de 200 000 euros allouée par la Région au GIE de Rivière sens pour la transformation du poisson et l'accompagnement du département pour la gestion des ports ou les machines à glace.

A (re)voir le reportage de Paul-Henri Schol et Rodrigue Lami : 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live