"Bastè an nou bel" - Un nettoyage citoyen du chef-lieu.

environnement
"Bastè an nou bel" - Un nettoyage citoyen.
"An nou rann vil la pli bel" - Pas seulement un slogan, un véritable engagement citoyen. ©Thierry PHILIPPE
"An nou rann vil la pli bel", un véritable challenge lancé par la ville de Basse-Terre depuis juillet et ce tous les dimanches. Ils sont près de 70 bénévoles équipés d’outils de jardinage à nettoyer avec minutie chaque quartier du chef-lieu.
"Bastè an nou bel", une réalité pour les équipes de nettoyage composées de près de 70 bénévoles. Une tâche titanesque qui s’est révélée concluante suite à leur passage dans les moindres recoins du quartier du Carmel.

L’investissement des bénévoles dans ce projet de nettoyage du chef-lieu a été sans relâche.
Itw Bénévole nettoyage ©Thierry PHILIPPE

"An nou rann vil la pli bel", pas seulement un slogan, mais une action concrète citoyenne.
Itw ©Thierry PHILIPPE
Ce nettoyage à grande échelle dans la ville de Basse-Terre prend une allure exponentielle. Il ne cesse de s’amplifier en terme de participation de bénévoles et ce depuis ses débuts au niveau de la mairie de Basse-Terre. Pas d’arrêt avant la fin du mois d’août en tous cas pour cette opération lancée le mois  dernier. Le tout dernier dimanche d'août, un «liyannaj» avec l'association "Clean My Island", une grosse équipe de nettoyage implantée en Grande-Terre, devrait clôturer ce vaste chantier de nettoyage de la ville d'art et d'histoire.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live