BTP: Colette Koury dénonce la mauvaise volonté de Bercy pour la défiscalisation du logement social en Guadeloupe

social
Colette Koury, invitée de Politique Première
La présidente de la CCI des îles de Guadeloupe, Colette Koury fustige la mauvaise volonté du ministère des finances dans l'attribution des agréments de la défiscalisation du logement social en outre-mer. Une situation qui démolit l'économie du BTP. ©Olivier Lancien.
La présidente de la CCI des îles de Guadeloupe, présidente de l'ACCIOM, l'association des chambres de commerces et d'industries des outre-mer, était l'invitée de Politique Première ce lundi soir sur Guadeloupe 1ere la radio. Colette Koury souligne la fragilité économique de nos archipel.
Dans son tableau économique, Colette Koury dépeint une situation assez délicate pour l'économie de la Guadeloupe et plus largement celles des outre-mer et de l'hexagone. Celle qui est présidente de la chambre de commerce des îles de Guadeloupe et, depuis février dernier, présidente de l'ACCIOM, l'association des chambres de commerces et d'industries des outre-mer, souligne la difficulté à réformer la France. Dernier exemple en date, la loi El khomery de réforme du code du travail. Une loi qui a été vidée de sa substance selon Colette Koury, mais qui pourrait permettre de réduire le chômage, et notamment celui des jeunes.


Colette Koury, la présidente de la CCI des îles de Guadeloupe, invitée de Politique Première.




Oui, il y a un léger mieux dans l'économie guadeloupéenne  


Les derniers chiffres livrés par l'insée, l'institut de la statistique et des études économiques ou encore l'iedom, l'institut d'émission des départements d'outre-mer le soulignent, mais ce ce ne sont que des frémissements pour la présidente de la CCI des îles de Guadeloupe, et seulement dans certains secteurs. Pas de quoi redonner le moral aux chefs d'entreprises de l'archipel. Une situation qui se complique encore plus lorsque la bureacratie et les procédures s'y mettent selon la présidente de l'ACCIOM. Le BTP des outre-mer dénonce de grosses difficultés du secteur, et Bercy, le ministère du budget y est pour beaucoup, notamment dans l'attribution d'agréments pour la défiscalisation des constructions de logements sociaux.


Colette Koury, la présidente de la CCI des îles de Guadeloupe, invitée de Politique Première




Colette Koury, présidente de la CCI des îles de Guadeloupe, invitée de Politique Première
Colette Koury, présidente de la CCI des ïles de Guadeloupe et présidente depuis février 2016 de l'ACCIOM, l'association des chambres de commerces et d'industries des outre-mer. ©Olivier Lancien.


La commande publique des collectivités locales est, elle aussi, en berne. Colette Koury dénonce l'absence en Guadeloupe d'un haut comité à la commande publique. Une disposition lancée par le gouvernement pour aider à la décision dans cette commande publique. Cette instance a été mise en place en Martinique ou encore sur l'île de la Réunion, mais pas en Guadeloupe.


Colette Koury, la présidente de la CCI des îles de Guadeloupe, invitée de Politique Première



Colette Koury ne se représentera pas à la tête de la chambre de commerce et d'industrie de la Guadeloupe, après près de 12 ans de présidence. Mais, en octobre prochain, à l'occasion des élections pour la chambre consulaire en Guadeloupe, elle souhaite soutenir une liste d'union entre la CGPME, sa confédération, et l'UDE Medef.

Politique Première c'est tous les lundis sur Guadeloupe 1ere la radio.