Pêche professionnelle : émoi pour un demi-centime d'euros de trop

pêche
Carburant détaxé pour pêcheurs
©Eric Stimpfling

Seule une station-service de l'archipel facture le litre de super sans plomb détaxé, à l'attention des pêcheurs professionnels, au juste prix de 1,015 €. Les autres arrondissent ce montant à 1,02 €/l. Le sujet du prix du carburant étant très sensible, ce demi-centime a du mal à passer.

Quand un marin-pêcheur professionnel fait du carburant, la facture globale comprend généralement trois chiffres. Ce post est le plus coûteux, pour la profession.

Prix carburant détaxé
Pour 386,49 litres de carburant, ce pêcheur doit débourser 392,29 euros. ©Eric Stimpfling

Ainsi, pour eux, chaque centimes compte.

Or, il s'avère que la presque totalité des stations-service de l'archipel, aptes à approvionner les pêcheurs, arrondissent le montant maximal du litre fixé par les autorités.

Selon nos informations, seule la station de l'entrée du bourg de Sainte-Anne, qui délivre du super sans plomb aux pêcheurs professionnels, facture le carburant détaxé au prix de 1,015 € le litre.
Les autres sites affichent un tarif de 1,02 € le litre.

L'écart, direz-vous, n'est que d'un demi centime... mais pour les professionnels, cela fait une différence ! C'est ce qu'en pense le secrétaire général de "sympa Guadeloupe UIR-CFDT". Thierry Hatil répond à Eric Stimpfling :

©Eric Stimpfling - Guadeloupe La 1ère

Comme beaucoup de ses confrères, Thierry Hatil, pêcheur à Sainte Rose, a fait le déplacement jusqu'à Sainte Anne, pour faire du carburant. Il constate qu'en effet, facture à l'appui, la différence est notable, ramenée au coût annuel.

Au sein de la station-service de Sainte Anne, la direction se contentée de répondre qu’elle respectait la tarification en vigueur, qui doit comprendre 3 chiffres après la virgule, tout simplement.

D’aucuns verront dans cette histoire d’un demi-centime une tempête dans un verre d’eau.
Et, pourtant, l’émoi suscité dans la filière pêche montre que le prix du carburant demeure un sujet très sensible.
Le litre de sans plomb détaxé a ainsi augmenté de 25 centimes, depuis le début de l’année.
Une hausse difficile à encaisser, pour beaucoup de professionnels, qui peuvent consommer jusqu’à 2.000 litres de carburant par mois. 
Des discussions sont en cours, entre le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins de Guadeloupe (CRPMEM) et les services de l’Etat, sans avancée notable, pour le moment, comme le précise Charly Vincent, président du Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins des îles de Guadeloupe :

A chaque fois, ce sont toujours les consommateurs et les pêcheurs qui trinquent.

Il faut rappeler à tout le monde que le carburant, au niveau national, est à 48 cts et, en Guadeloupe, il est à 1,02€.

Il est largement possible d'avoir des prix plus adaptés à la pratique du métier.

Charly Vincent, président du CRPMEMG

©Eric Stimpfling - Guadeloupe La 1ère