Coronavirus : La réouverture des usines textiles sonne la reprise de l'activité économique en Haïti

océan atlantique
haiti production masques
Dans l'usine MBI, à Port-Au-Prince, le 21 avril ©Pierre Michel Jean / AFP
Le patronat haïtien demande déjà à la reprise d’activité en raison du nombre de cas jugé faible, de cas de Covid-19 apparent dans le pays. Pour l'heure, 62 cas sont recensés et 4 décès enregistrés. 
Avec 62 cas de coronavirus officiellement déclarés et 4 décès enregistrés, Haïti donne l’image d’un pays relativement épargné par la pandémie. Une image qui arrange bien, à la fois le gouvernement et le patronat local, qui pousse pour une reprise des activités. Premières à rouvrir, les usines textiles, dès  lundi dernier (20 avril). 
 

La reprise tout en respectant la distanciation sociale

Pour les 60 000 ouvriers des entreprises de sous-traitance textile, l’heure de la reprise a sonné. En milieu de semaine dernière, Jovenel Moïse a donné son feu vert. Pour l’État, dans l’incapacité de soutenir financièrement ses citoyens, la relance de l’activité est synonyme de revenus à venir, pour les entreprises et pour leurs employés.
Sans surprise, le secteur patronal n’envisage en effet pas de verser des indemnités pour compenser ce mois d’activité perdu. D’autant que l’Etat a requis des usines, la production gratuite d’un million de masques. Les mesures restrictives qui avaient été décidées à la mi-mars ont donc été assouplies. Mais les contraintes de distanciation sociale demeurent. Seuls 30% des employés pourront être simultanément présents dans les usines.  

Pour rappel, le 19 mars, le président haïtien Jovenel Moïse avait ordonné la fermeture immédiate de toutes les usines, suite à la détection des deux premiers cas de coronavirus dans le pays.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live