guadeloupe
info locale

Une dépouille conservée 2 ans en chambre froide faute de permis d'inhumer

société
Chambre froide pompes funèbres
©E. Stimpfling
Une femme originaire du Maroc est décédée il y a 2 ans, en Guadeloupe. Son corps est toujours conservé aux pompes funèbres, faute de permis d'inhumer. L'entreprise funéraire présente aujourd'hui une facture de plus de 80 000 euros.
Son corps repose ches les pompes funèbres des Abymes depuis deux ans. Personne n'a, jusque là, réclamé la dépouille de Fatima Ouhcine, une femme originaire du Maroc.
 

Aucun permis d'inhumer délivré en 2 ans

Cela fait deux ans maintenant que le corps de Fatima Ouhcine repose dans un tiroir réfrigéré d'une entreprise de pompes funèbres. Cette femme est décédée le 4 janvier 2018 dans un squatt du Morne Udol aux Abymes. Personne n’est venu réclamer le corps de la défunte. Indigente et sans famille connue, elle relevait du centre communal d’actions sociales.
Pourtant deux ans après son décès, aucun permis d’inhumer n’a été délivré par la ville des Abymes. D’où l’incompréhension de Georges Bédé, le gérant des pompes funèbres Bédé Desbranches, qui affirme avoir frappé à toutes les portes.
 

Imbroglio autour de la demande de dérogation

Nous avons contacté l’élue en charge du centre communal d’actions sociales. Eliane Guiougou soutient que la faute incombe à l’entreprise de pompes funèbres qui n’aurait pas effectué les formalités d’usage. La loi prévoit, en effet, que l’inhumation doit intervenir 6 jours au plus tard après le décés. Si ce délai est dépassé, une demande de dérogation doit être déposée auprès de la mairie.
Une thèse réfutée par le Georges Bédé, preuves à l’appui. Voici la demande de dérogation effectuée le 10 décembre 2018.
Dérogation Bédé Desbranches
Car au-delà d’un imbroglio administratif, le dossier est aussi financier. La facture s’élève désormais à 82 150 euros dûs, au titre des jours de conservation, à la charge de la ville des Abymes.
Le 5 février dernier, l’entreprise de pompes funèbres a saisi la sous-préfecture pour demander la délivrance du permis d’inhumer.
Demande Bédé Préfet
 

Fatima Ouhcine bientôt inhumée

48 heures après la diffusion de ce reportage, et après intervention de la sous-préfecture de Pointe-à-Pitre, la mairie des Abymes a délivré, ce vendredi 21 février, le permis d'inhumer de Fatima Ouhcine. 
En revanche, aucun accord financier n'a encore été trouvé entre l'entreprise de pompes funèbres et la ville des Abymes.