Elie Domota sera fixé sur son sort le 22 janvier prochain

justice
Affaire Domota
©L. Gaydu
Le procès du leader syndical Elie Domota s’est tenu hier après-midi en appel à Basse-Terre. Pour la défense un dossier vide. L’affaire a été mise en délibérée au 22 janvier prochain
Le secrétaire général de l’UGTG a été jugé en appel pour violence en réunion pour des faits qui remontent à 2016. Un cadre de la concession BMW a accusé le leader syndical de l’avoir frappé. Elie Domota dément. En première instance, le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre l’avait condamné à… 300 euros d’amende avec même une réduction de 20%.
Hier en appel à Basse-Terre, le parquet a réclamé les mêmes peines. La défense d’Elie Domota a plaidé la relaxe. Pour Maître Sarah Aristide, le dossier contre Elie Domota est vide. L’avocate estime que c’est un dossier qui illustre un bras de fer entre la figure emblématique de l’Union générale des travailleurs de Guadeloupe et le patron des patrons de Guadeloupe, Bruno Blandin.
VOIR OU REVOIR :
©guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live