Relance à petits pas pour France-Antilles en Guadeloupe

médias
France Antilles et France Guyane
©La 1ère
La reprise n'aura pas été un poisson d'avril. Très officiellement, Xavier Niel, repreneur du groupe en est devenu le propriétaire. Mais période de confinement oblige, cette reprise se fera par étape : les éditions web pour commencer et les éditions papier quand cela sera possible
France-Antilles devrait renaître dans les jours à venir… La société NNJ, le nouvel actionnaire principal du quotidien local, a officiellement pris jouissance du groupe France-Antilles comme ordonné par le tribunal de commerce de Fort de France le 17 mars dernier. C'est Franck Espiasse-Cabau qui dirigera désormais le groupe composé par les trois unités des Antilles et de la Guyane. 
Ce 1er jour aura donc été celui d'une rencontre par télé-conférence entre le nouveau propriétaire et son équipe avec les 68 salariés retenus dans ce plan de reprise, 68 sur 96.
Mais si chaque salarié connait déjà son sort, pour autant, ils n'ont toujours pas reçu la lettre recommandée qui doit leur signifier s'ils sont ou non licenciés. Et cette fois, c'est le fonctionnement de La Poste qui aurait empêché que les choses se fassent dans les règles
D'ailleurs, en raison de la pandémie et du confinement, la sortie de la version papier est reportée à une date ultérieure. En attendant le site web de France-Antilles Guadeloupe reste accessible aux internautes. L’accès est gratuit. 
Le site avait été relancé en Guadeloupe, avec l'aval de l'administrateur judiciaire et des repreneurs sur la base du volontariat. 
Désormais, les trois rédactions du groupe vont progressivement s'étoffer et reprendre leurs activités, dans un premier temps sur le web et après la pandémie, en version papier aussi, aux Antilles.
Un travail qui devrait se faire en atelier en attendant que la nouvelle organisation des rédactions soit établie et aussi, qu'elle soit fonctionnelle.

Voir aussi : 

France-Antilles : 46 salariés officiellement repris en Martinique
 
1er avril: début d’une nouvelle ère pour France-Guyane
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live