La lutte contre la pauvreté par l'insertion

société
Plan de lutte contre la pauvreté
©Jean-Marie Mavounzy

Les chiffres de la pauvreté en Guadeloupe sont en augmentation. Notamment chez les jeunes. Dans ce sens, Etat et le département ont signé, ce jeudi 25 mars, la convention de mise en œuvre du service civique pour 2021.

Ce jeudi 25 mars, le préfet de la région Guadeloupe et la présidente du conseil départemental sont allés à la rencontre de 3 jeunes guadeloupéens engagés dans un parcours d'insertion. Issus de l'aide sociale à l'enfance (ASE), ils ont bénéficié des services de la mission locale. En 2020, ce sont 181 jeunes sortants de l'ASE qui ont été suivis par la mission locale dans leur vie de jeunes adultes.

Un premier pas vers l'emploi

Les jeunes subissent de plein fouet la crise sanitaire. Et dans ce contexte, l'action de la mission locale visant à déployer des actions d'insertion de lutte contre la pauvreté prend tout son sens.
Lors de cette visite, le préfet, la présidente du conseil départemental et la Mission locale ont paraphé la convention de mise en œuvre du service civique pour 2021.
Pour la 3e édition de cette opération entre l'Etat et le département, ce sont donc 245 jeunes de 16 à 25 ans qui seront engagés par 80 associations de Basse-Terre et de Grande-Terre pour exercer une activité d’utilité sociale au bénéfice de la population durant 8 mois. Ces emplois seront financés à 90% par l'Etat. Le Département de son côté va mobiliser plus d'un million d'euros pour ce dispositif. 

Ce sera là l'occasion pour tous ces jeunes d'avoir une première expérience professionnelle. 

A (re) voir le reportage de Jacky Massicot et Jean-Marie Mavounzy :