Le baccalauréat 2020/2021 sera basé sur le contrôle continu

éducation
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale ©France Bleu
L'annonce a été faite ce jeudi 5 novembre  par le ministre de l'Education Nationale. Jean-Michel Blanquer prévoit d'annuler les épreuves communes du baccalauréat et de privilégier, cette année encore, le contrôle continu. 
 
Une annonce faite par Jean-Michel Blanquer alors qu'il s'exprimait sur la grogne du moment. Plusieurs lycéens dans l'Hexagone ont organisé depuis la rentrée de la Toussaint, des mouvements de protestation contre le protocole sanitaire actuellement appliqué dans les établissements. Un motif qui est aussi à l'origine d'un préavis de grève pour le mardi 10 novembre déposé par plusieurs organisations syndicales de l'Education nationale. 
Visiblement, Jean-Michel Blanquer a souhaité faire savoir aux uns comme aux autres qu'il les a entendus et compris. Dans un premier temps, il a indiqué que le protocole sanitaire dans les établissements du secondaire allait être renforcé. Il souhaite désormais privilégier les cours à distance dans ces établissements, à condition de conserver au moins 50% d'enseignement en présentiel pour chaque élève.

Les épreuves d'évaluation communes du bac sont annulées

Mais le ministre va plus loin en prévoyant d'ores et déjà que, pour la session 2021 qui devait être la première du nouveau baccalauréat, les élèves de Terminale et de Première seront notés en contrôle continu.
Toutefois, les épreuves terminales sur les enseignements de spécialité, prévues en mars, seront, elles, maintenues mais leurs modalités seront "adaptées" pour tenir compte du contexte : toutes les disciplines concernées proposeront deux sujets ou des exercices au choix afin de couvrir l'ensemble des thématiques étudiées.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live