guadeloupe
info locale

Le mystère des tortues échouées

nature
Tortues échouées
©E-M. Golabkan
Une nouvelle tortue échouée sur une plage de l'archipel guadeloupéen. C'est la 4ème ce mois-ci, La deuxième en 2 jours et sur la même plage de Four à Chaux, à Capesterre Belle-Eau. Une série qui montre que les accidents de pêche et le braconnage de tortue sont en pleine recrudescence.
La tortue verte (Chelonia mydas) est probablement la plus connue des tortues marines. Si elle se nomme« tortue verte » ce n'est pas à cause de la couleur de ses écailles mais bien de la teinte verdâtre de sa graisse. La ponte peut se dérouler toute l’année mais plus particulièrement entre juillet et septembre. Les lieux de ponte sont particulièrement nombreux dans les Caraïbes. Elle est d'ailleurs l'un des rares spécimens parmi les grandes tortues, à avoir choisi la Guadeloupe parmi ses lieux de pontes.
Malheureusement, victime d’une chasse intensive, c'est une tortue en voie d’extinction. D'où les multiples actions entreprises pour sa protection. le braconnage fait de véritables ravages. Les œufs sont prélevés de manière massive et cela en toute illégalité.

La pollution est un autre facteur de menace car de nombreuses tortues marines souffrent de maladies.
Les filets de pêche font également des ravages. Involontairement, de nombreuses tortues s’y retrouvent prisonnières et meurent noyées.
C'est probablement ce qui est à l'origine de la mort de certaines des tortues trouvées mortes sur les plages dela Guadeloupe au cours de ces derniers mois et singulièrement sur la plage de Four à Chaux à Capesterre Belle Eau durant ces deux derniers jours. 
Des cadavres qui suscitent de nombreuses interrogations chez les scientifiques et les défenseurs de la nature.

VOIR :
©guadeloupe
Tortue verte
©Dinosoria


POUR ALLER PLUS LOIN : LIRE Conservation Nature