Le poisson numérique de Pointe-Noire

économie
Parc aquacole de Pointe Noire
La pandémie du coronavirus et la période de confinement qui en résulte aura d'importantes conséquences sur l'économie. De nombreuses entreprises ont dû mettre leurs activités en sommeil. Certaines, comme la ferme aquacole de Pointe Noire, se doivent de travailler et de trouver de nouveaux débouchées
L’aquaculture est un métier coûteux : il faut dépenser de l’argent pour entretenir les installations et nourrir le troupeau de poissons qui est dans les cages. Et quand il n’y a plus de clients, le problème est de trouver de l’argent.
C’est la réflexion qu’a entamée la dernière entreprise aquacole de Guadeloupe, l’une des dernières de l’outremer…Réponse : il faut livrer un poisson pas cher et excellent au consommateur : entre 9 et 12 euros le kilo et une adresse pour commander :
ocean@orange.fr

Oui c’est de la pub ! mais pour la bonne cause : pour sauver une production locale et des emplois locaux. Un exemple qui pourrait inspirer le maraichage ou la viande…
 

Ronan Ponnet Guadeloupe La 1ère